Avertir le modérateur

12/02/2008

c'est fini , la galette des rois ?

2005

" Levallois vit-elle au-dessus de ses moyens ? Pas si l'on en croit une étude de l'agence de notation internationale Fitch Ratings, remise il y a un an. Ce rapport, qui faisait suite à la décision de financer les deux ZAC par des émissions de bons de trésorerie, concluait en effet à une très forte solvabilité de la ville à court terme.

Ce dispositif de financement, accessible depuis deux ans aux collectivités, permet à Levallois d'émettre jusqu'à 300 millions d'euros de titres de créances, achetés par les investisseurs et remboursés par la ville grâce au produit de la vente des deux opérations. « L'impact sur les finances de Levallois est donc nul », assure Didier Boix, directeur général adjoint des services de la ville. Pour le moment, l'encours est de 100 millions d'euros et ne devrait pas dépasser les 250. « Si les recours intentés contre ces projets aboutissent, la ville, déjà surendettée, ne pourra pas rembourser ces sommes », prévient Olivier de Précigout.

La dette, d'un montant de 203 millions d'euros, soit 3 700 euros par habitant, est d'ailleurs l'un des points faibles relevés par Fitch Ratings. « Elle est due aux investissements, pas au fonctionnement », précise Didier Boix, qui prévoit de limiter le budget d'investissement en 2006 à 80 millions d'euros.

Autre faiblesse pointée par l'agence : les dépenses de gestion inflationnistes. La ville dispose de deux mannes fiscales : d'une part, la taxe professionnelle, qui représente 70 % des ressources ; d'autre part, les taxes foncières et d'habitation, qui, après une augmentation en 2004, devraient rester stables jusqu'aux élections. Or,avec un budget de plus de 110 millions d'euros par an, les services rendus à la population représentent près de neuf fois les recettes de la taxe d'habitation par habitant. " 

 2008

"  Levallois a obtenu, comme l'année précédente, les notes de "AA-" à long terme et "F1+" à court terme, de la part de l'agence de notation indépendante Fitch Ratings au regard de sa situation financière. Celle-ci justifie ces notes en raison d'une "perspective stable". L'agence salue la solidité financière de la Ville et son potentiel : "Les notes reflètent un profil économique solide qui se traduit par des bases fiscales élevées, des performances budgétaires confortables depuis 2004 ainsi que des marges de manœuvre fiscales significatives". Fitch Ratings précise en outre que "la Ville dispose d'un environnement socio-économique favorable, à la périphérie du quartier d'affaires de l'Ouest parisien. Les trois Zones d'Aménagement Concerté (ZAC) engagées devraient permettre à la Ville de conforter son dynamisme économique."

source Levallois-Info Février 2008  

 

Fitch Ratings sur Wikipedia

Notation de la dette à long terme

Catégorie investissement 

  • AAA  : meilleure qualité
  • AA  : fourchette haute
  • A  : notation supérieure - la qualité du crédit peut toutefois être influencée par la situation économique
  • BBB  : notation moyenne, satisfaisante

Catégorie spéculative 

  • BB  : fourchette haute - Eléments spéculatifs
  • B  : notation spéculative moyenne - la situation financière peut varier
  • CCC  : vulnérable, requiert des conditions économiques favorables pour respecter ses engagements
  • CC  : obligation très spéculative et très risquée
  • C  : hautement vulnérable, en faillite ou en retard de paiements, mais continue les paiements sur les obligations
  • D : défaut de paiement sur les obligations, Fitch estime que la plupart ou la totalité des obligations seront impayées
  • NR  : non noté (not rated)

Notation de la dette à court terme 

  • F1 : meilleure qualité ; « F1+ » désigne une capacité exceptionnellement forte
  • F2 : bonne qualité
  • F3 : qualité acceptable
  • B : spéculatif
  • C : fort risque de défaut
  • D : a fait défaut sur toutes ses obligations financières

 

 

ironiquement ......

Pénalisé par sa filiale Fitch Ratings, qui subit les turbulences des marchés de la dette, Fimalac a accusé une baisse de son activité au premier trimestre de son exercice 2007,2008, clos le 31 décembre.
Le groupe international de services financiers a même revu en baisse les objectifs de chiffre d'affaires de Fitch Ratings pour 2007-2008 et prévoit des suppressions d'emplois.

Sur les trois premiers mois de l'année 2007, le chiffre d'affaires de Fimalac s'est ainsi replié de 15,5% à 170,5 millions contre 201,7 millions un an plus tôt. A taux de change et périmètre constants, le recul est de 12,6%.

Fitch Ratings a pour sa part enregistré une baisse de son activité de 19,7% à 139,4 millions d'euros (- 18,6% à taux de change et périmètre constants), l'autre filiale du groupe, Algorithmics, ayant au contraire affiché une hausse de 8,7% à 31,4 millions d'euros de son chiffre d'affaires (+ 23,2%)

" La volatilité des marchés de la dette s'est accrue au cours du trimestre écoulé et les volumes d'émission se sont contractés. L'activité de Fitch Ratings a de ce fait été impactée principalement dans le secteur de la notation de produits structurés, surtout aux Etats-Unis dans le domaine des crédits hypothécaires, mais aussi dans celui des CDO aux Etats-Unis comme à l'international " explique le groupe, tout en ajoutant que l'ensemble des autres activités, dans le domaine de la notation des entreprises, des banques, des compagnies d'assurance et du secteur public, a continué à progresser au cours du premier trimestre 2007/2008.

Au final, Fimalac révise donc en baisse ses prévisions pour Fitch Ratings.

" Certaines activités de Fitch Ratings devraient être moins soutenues que par le passé et son chiffre d'affaires pourrait enregistrer une baisse de - 10 % à - 15 % à données comparables sur l'ensemble de l'exercice 2007/2008 (clos le 30 septembre 2008). Dans cette perspective, un contrôle serré des coûts a été mis en place " indique le groupe.

Fimalac prévoit notamment de réduire les effectifs de Fitch Ratings d'environ 150 personnes au cours de l'exercice 2007/2008, soit environ 7 % des effectifs, tout en indiquant que des mesures ont été prises pour réduire la part variable des coûts salariaux.

Source: CercleFinance.com.


- passionnant , non ?

- Et la fève , c'était quoi ?

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu