Avertir le modérateur

05/03/2008

Need some money ?

Hauts de Seine

Levallois 

LE TRIBUNAL ANNULE L'INDEMNITE CONTESTEE DU FILS BALKANY 

A QUELQUES JOURS du premier tour de l’élection municipale, ça ne pouvait pas plus mal tomber pour le maire de Levallois, Patrick Balkany. Le tribunal administratif vient d’annuler la délibération du conseil municipal de mai 2004 par laquelle la commune avait alloué une indemnité d’éviction commerciale de 75 290 € à son fils, Alexandre Balkany.
Cette somme lui avait été versée à cause de la résiliation du bail commercial signé en 2001 entre sa société Net Connect The Shop Levallois, spécialisée dans la conception de logiciels informatiques, et la société d’économie mixte de la ville, la Sémarelp, qui lui louait des locaux rue Danton. Trois ans plus tard, la Sémarelp, qui voulait construire sur ce site des logements sociaux ainsi qu’une résidence pour personnes âgées, avait décidé de récupérer son bien, et donc de verser une indemnité pour le dédommager du préjudice subi.
Cette affaire avait soulevé une violente polémique. Une ex-élue d’Olivier de Chazeau (l’ancien maire RPR), Agnès Breteau, avait décidé de porter l’affaire devant le tribunal administratif de Paris. Elle vient d’obtenir gain de cause, près de quatre ans plus tard ! « Je suis heureuse de voir que le tribunal a dénoncé cette action illégale du maire », réagit-elle. Thierry David, candidat PS, estime que « le tribunal vient de sanctionner la gestion politico-familiale. Levallois n’est pas le territoire du clan Balkany. »
Une somme de 75 290 €......

 

CHRISTINE HENRY LE PARISIEN 05.03.2008  

 

Ou des patins à roulettes pour la justice ?  


 

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu