Avertir le modérateur

31/07/2008

audimat power

http://www.olympicwatch.org/francais/ 

Demandez-vous la lune , la liberté, le droit de marcher

là où bon vous semble et donnez-vous le droit  de rêver !

dictature ,censure et collaboration...

CIO : Censure de l’Internet Organisée
Reporters sans frontières est outrée par la première victoire des Jeux olympiques de Pékin : la censure de l’Internet

Le 30 juillet 2008, les autorités chinoises ont confirmé qu’elles ne donneraient pas libre accès à Internet aux 20 000 journalistes étrangers accrédités pour couvrir les Jeux olympiques. Kevin Gosper, directeur du service de presse du CIO a affirmé, qu’il “avait été avisé que des représentants ont négocié le blocage de certains sites avec les autorités, car ils n’étaient pas directement liés au Jeux olympiques“. La veille, il avait pourtant déclaré que la préoccupation essentielle du CIO était de “veiller à ce que les médias puissent diffuser autant d’informations durant ces Jeux olympiques que lors des précédents“.

Reporters sans frontières est écoeurée par l’attitude du CIO et dénonce le cynisme des autorités chinoises qui, une fois de plus, ont menti.

“Encore une promesse non tenue ! A neuf jours de la cérémonie d’ouverture, il s’agit d’une provocation supplémentaire des autorités chinoises. C’est leur première victoire aux Jeux olympiques. Les promesses qu’elles avaient faites en 2001 n’ont pas été respectées, mais le CIO cautionne la situation en participant au black-out de l’information. Il est totalement décrédibilisé. Nous incitons les journalistes accrédités pour couvrir les Jeux à utiliser des moyens de contournement de la censure en ligne“, a déclaré Reporters sans frontières.

Sun Weide, porte-parole du comité d’organisation des Jeux olympiques, a déclaré le 30 juillet "pendant les Jeux olympiques nous fournirons un accès à Internet suffisant pour les journalistes“.

Le Web auquel peuvent accéder les journalistes étrangers au principal centre des médias de Pékin n’est que relativement libre. Le 29 juillet 2008, ils ne pouvaient pas accéder au rapport publié par l’organisation Amnesty International et intitulé “The Olympic countdown - broken promises“ ainsi qu’aux sites Internet de nombreux médias étrangers (BBC version chinoise, la chaîne allemande Deutsche Welle, le quotidien de Hong Kong Apple Daily, et celui de Taiwan, Liberty Time). Le site de Reporters sans forntières est également inaccessible, ainsi que celui du mouvement spirituel Falungong.

En février 2008, le CIO avait annoncé que les athlètes pourraient alimenter des blogs durant la durée des épreuves, considérant le blog comme “une forme légitime d’expression personnelle et non une forme de journalisme“. Il avait refusé en revanche tout contenu politique qui pourrait être hébergé par de telles publications en ligne.

 

Le Dalai Lama sera reçu le 13 aout prochain au Palais du Luxembourg par les parlementaires membres des groupes sur le Tibet.

Ces groupes regroupent 189 députés et 63 sénateurs.

C'est Louis de Broissia, président du groupe d'information sur le Tibet du Sénat qui avait lancé l'invitation, invitation acceptée donc par le leader tibétain. Elle aura lieu le 13 aout .

On ignore toujours si Nicolas Sarkozy rencontrera le Dalai Lama pendant son séjour en France.

si vous ne regardez pas la télévision :

Reporters sans frontières appelle à manifester le 8 août 2008 devant les ambassades de la Chine populaire à Londres, Madrid, Berlin, Paris, Washington, Bruxelles, Montréal, Rome, Stockholm. Un rassemblement est également prévu devant le musée olympique à Lausanne. Par ailleurs, l’organisation prévoit le même jour une cybermanifestation.

 

 
 

 

 

30/07/2008

the field where I died ...

  "At times I almost dream
I too have spent a life the sages' way,
And tread once more familiar paths. Perchance
I perished in an arrogant self-reliance
Ages ago; and in that act a prayer
For one more chance went up so earnest, so
Instinct with better light let in by death,
That life was blotted out -- not so completely
But scattered wrecks enough of it remain,
Dim memories, as now, when once more seems
The goal in sight again."

Robert Browning 

Robert Browning was born on May 7, 1812 in Camberwell, which is south of London.
His birthday falls within a couple of months of the births of Dickens and Thackeray.
He was the eldest of 2 children, born to Robert and Sarah Anna Browning.
His father was a bank clerk.

He attended London University for a short while in 1828, but received most of his education
by readinghis from his father's library.

His first poem, Pauline, was published when he was 21. It was soon followed
by Paracelsus (1835) and Sordello (1840). A year later, Pippa Passes, the first in a series
entitled Bells and Pomegranates was published; the remaining seven parts appeared between 1841-46.

In 1846, Browning eloped with Elizabeth Barrett and lived with her in Italy until his death in 1861.
Various difficulties made the poet's requested burial in Florence impossible, and his body was returned
to England to be interred in Westminster Abbey.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu