Avertir le modérateur

10/01/2009

le nouveau préfet du 9.2

Sourire figé dans le meilleur des cas, applaudissements polis aux discours, mercredi soir, lors de la cérémonie de voeux d’André Santini à Issy-les-Moulineaux, le préfet des Hauts-de-Seine est apparu d’une sobriété exemplaire. « J’ai appris ma mutation, hier soir à 23 heures, lâche Pierre de Bousquet de Florian.
Je suis resté dix-huit mois dans le département… c’est trois de plus que mon prédécesseur ! ajoute-t-il, ironique, avant de reprendre plus sérieux : J’ai adoré travailler dans les Hauts-de-Seine.

Le Conseil des ministres de mercredi a en effet officialisé sa nomination pour le Pas-de-Calais. Une mutation présentée officiellement comme une « promotion » qui ne va pas sans poser question.

Le refus des compromis politiques

Pierre de Bousquet (il préfère que l’on écourte son nom) est resté plus de quatre ans, de 2002 à 2007, patron de la Direction de la surveillance du territoire (DST). Certains avaient vu dans sa nomination comme préfet des Hauts-de-Seine en juin 2007, à l’âge de 53 ans, un moyen de le tenir à l’oeil. Nicolas Sarkozy reprochait en effet à l’ex-patron de la DST d’avoir diligenté une enquête sur les prétendus comptes occultes de l’affaire Clearstream et d’avoir conclu à une manipulation sans l’en informer. Pierre de Bousquet a été entendu par les juges en marge de cette affaire à plusieurs reprises. La dernière fois en tant que témoin assisté en novembre 2008.

Dans les Hauts-de-Seine, le préfet ne s’est en tout cas pas contenté d’assister aux cérémonies officielles. Investi de sa mission de représentant de l’Etat, il a été présent sur tous les fronts, notamment sur le dossier sensible des sans-papiers, la lutte contre le travail au noir, la prévention routière, ou plus récemment sur la relance économique.
Il a affiché un style alliant fermeté et diplomatie, refusant les compromis politiques avec les élus locaux, ce qui lui a valu certaines inimitiés. Interrogé mardi soir, à Sceaux où il accompagnait le secrétaire d’Etat Hervé Novelli, sur sa nomination dans le Pas-de-Calais, Pierre de Bousquet s’est contenté de préciser : « Je vais découvrir un département que je ne connais pas. » Pierre de Bousquet sera remplacé dans un délai de quelques semaines par Patrick Strzoda.
Enarque de 56 ans, ce dernier a été préfet des Hautes-Alpes et des Deux-Sèvres, avant de devenir en septembre 2007 directeur général de l’Opac du Rhône, fonction qu’il occupe toujours actuellement.

Souce Le Parisien

et ceci n'ayant pas de rapport direct avec cela :

Democratiesurlenet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

voici à télécharger l'invitation, le programme et le plan d'accès de notre conférence "La Démocratie sur le Net",
qui aura lieu le samedi 17 janvier de 14h à 17h à Asnières (salle de l'ancien tribunal, près de la mairie) :

Invitation-democratiesurlenet.pdf

Vous pouvez vous inscrire sur Facebook.

J'aurai le plaisir d'animer cette conférence.
Christophe Grebert
http://www.grebert.net/

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu