Avertir le modérateur

30/04/2009

THEO N'EST PAS MORT !

THEO n'est pas mort !

C'était notre café , il devient dorénavant notre drapeau .

Nous avons su , depuis un an ,proclamer notre refus de la "  loi du plus fort " et nous réunir , en ce lieu, en respectant la personnalité et les idées de chacun , dessinant au fil des mois ,un cercle fidéle et obstiné à croire qu'on pouvait porter haut , même à Levallois-Perret , les valeurs d'humanité et de bienveillance envers tous ceux , très différents les uns des autres , que nous y avons rencontrés .

Le CAFE THEO n'avait pas de terrasse mais nous n'y étions pas en représentation .

La musique , la peinture y avaient leur place , la poésie aussi .
L'histoire du village s'y racontait encore .

Nous hissons donc aujourd'hui le pavillon du CERCLE THEO .

Nous rejoindrons ceux qu'un horizon, hérissé de palissades et d'indifférence ,désespère .

 

aujourd'hui 22 rue Rivay à Levallois-Perret

DSCN5313.JPGDSCN5281.JPGDSCN5295.JPGDSCN5306.JPGDSCN5352.JPGDSCN5263.JPGDSCN5275.JPGDSCN5362.JPGDSCN5368.JPGDSCN5372.JPGDSCN5383.JPGDSCN5308.JPGDSCN5269.JPGDSCN5337.JPG

29/04/2009

Ce soir , THEO est tombé .

Ce soir , 29 avril 2009 , après cinquante quatre ans de vie à Levallois-Perret et un an de résistance , Irène Houée , sa famille et THEO sont " tombés " sous les coups de boutoir d'une procédure qu'on dit légale , au milieu de leurs amis et sous l'oeil amusé des " autorités " municipales et nationales,venues en grand renfort débusquer ... une femme de 82 ans .
Nous sommes de tout coeur avec eux , nous témoignerons longtemps de ce que nous avons vu de 7 heures du matin à 23 heures , aujourd'hui
Devant tant d'inhumanité , de déploiement de force inutile devant la menace représentée par de paisibles citoyens , juste solidaires ( si , si, ça existe à Levallois-Perret ) autour d'une famille soudée par la mémoire et le respect de leur père THEO HOUEE , que peut-on souhaiter à la fin d'une telle journée .
Que Justice se fasse dans quelques mois ou quelques années , pour chacun de ceux qui ont participé à la mise à mort du café THEO .

Danièle ZELIC

Quand la mairie expulse les anciens…
http://modem-levallois-perret.blogspot.com/

La Mairie de Levallois entreprend actuellement l’expulsion des occupants du café Théo situé à l’angle rue Rouquier/rue Rivay. Outre le fait que ce café fait partie intégrante de l’histoire de Levallois et contribue à l’édification d’une vie de quartier, le Modem de Levallois entend dénoncer à la fois les méthodes brutale du Maire ainsi que le projet de société qu’il propose.


En effet, l’expulsion annoncée concerne une dame de 83 ans et son fils. De telles méthodes sont indignes de nos valeurs républicaines. Il n’est pas acceptable qu’au nom de la promotion immobilière, une commune puisse procéder de la sorte et ainsi empêcher une dame âgée de terminer sa vie dans un lieu qui lui est cher.

En conséquence, le Modem de Levallois demande à la Mairie actuelle de faire preuve d’humanité et de renoncer à son projet.

De même, le Modem s’insurge contre le projet de société que la mairie promeut. Il apparait ainsi que la destruction du café Théo va laisser place à un nouvel immeuble de six étages (l’actuel n’en compte que deux). Cette perspective va encore dans le sens de la densification à outrance de la ville, du toujours plus haut et toujours plus nombreux dans des immeubles aseptisés, sans caractère. Or, la ville de Levallois est déjà l’une de celles qui compte le plus d’habitants au kilomètre carré en France.

Au contraire, le Modem propose un développement raisonné de la commune basé sur le respect du patrimoine de la ville et le bien-être de ses habitants. A mille lieux de la standardisation de l’habitat, de la perte de la vie de quartier et l’accroissement sans fin du nombre d’habitants.
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu