Avertir le modérateur

28/10/2009

Le CERCLE THEO , c'est quoi ?

Au début , il y a une porte qu'on pousse , celle du café THEO , comme ça ou presque en 2008 et la rencontre entre Paul Houée et Danièle Zélic autour de l'histoire d'une ville où Paul vit depuis son enfance , dans ce café , précisément et que Danièle connait moins n'y ayant vécu que 12 ans ...Une ville qui change au rythme des projets immobiliers ..." ma ville est un chantier de démolition " est le premier étât des lieux qu'ils dressent en photographies sur le net , suivi d'une pétition " sauvez THEO " puisque le café est menacé lui aussi d'un envoi de bulldozers .
Puis , rapidement , avec des amis qui viennent jouer de la musique , prendre un verre , lire de la Poésie ,fêter un anniversaire et auxquels se joignent parfois les candidats et militants de l'opposition municipale en pleine campagne éléctorale ,des soirées s'organisent , se répètent .
Les habitués du café qui jouaient paisiblement à la belote , peut-être avec un peu de résignation sur la disparition à venir de leur Lieu , regardent ces nouveaux visages avec étonnement puis les visages des uns et des autres deviennent familiers au fil des semaines et les liens se tissent autour de la famille Houée : Paul mais aussi Jeannine et Rolande et Madame Houée , Irène , la veuve de THEO . cinquante-quatre ans au 22 rue Rivay . Comment gommer cette histoire-là ?

Adriana, Roberto, Jean, Allan,Johanne,Thierry,Quentin,Philippe,Sylvie, Jean-Pierre,Famo,Séverine,Marie,Richard,Maryse,Daniel,William,Christophe,Dédé et Danièle,Lydie,Didier .....

Une des valeurs essentielles vécue pendant ces soirées est l'Autre , l'Autre comme il est , différent , avec ses humeurs , ses goûts ,son indifférence ou ses enthousiasmes , son histoire qu'il raconte par bribes ou qu'il livre comme un fardeau à partager et chacun de ceux qui participent à cette aventure incertaine , change , grandit , s'ouvre sans en être encore bien conscient .

Avril 2009 , l'EXPULSION de la famille commence à 7 heures du matin et s'achèvera vers 10h30 par le départ d'Irène Houée dans la voiture de son fils ...chassée de chez Elle à 83 ans , ainsi que ses trois enfants,  au nom d'une déclaration d'Utilité publique dont la Mairie se verra condamnée trois mois plus tard par le tribunal administratif de VERSAILLES, tandis que , dans l'intervalle , le café aura été détruit .

La Mairie a porté l'affaire en appel devant le Conseil d'Etât .

Le 1er Mai 2009 , le CERCLE THEO se constitue spontanément en réponse à cette violence . Apolitique mais engagé comme chaque citoyen porteur de valeurs et de sentiments peut l'être , il regroupe des plus jeunes et des plus âgés, des artistes et des spectateurs , des Levalloisiens et des voisins plus ou moins éloignés ...

Nomade , mais qu'importe , l'essentiel est de ne pas se perdre , de continuer à veiller sur les ruines du café puisque tout n'est pas joué et de faire de cette amitié un bouillon de culture et de solidarité .

Culture puisque nous avons tous à partager des mots et des images , des airs qui nous passent par la tête et Solidarité parce que nombreux sont ceux ,croisés au café ,qui ont tant besoin d'aide . THEO et IRENE HOUEE de leur temps oeuvraient déjà en ce sens .

Dédé et Danièle n'étaient pas encore domiciliés sur les bancs de la Mairie au début de cette histoire .
Ils s'y retrouvent projetés presque en même temps que le café est détruit .
L'automne déclenche une nouvelle " opération " IL FAUT SAUVER DEDE " qui concerne plus largement ceux qui SDF municipaux , sont tolérés et  ignorés des services sociaux de La ville .

Ecoute , soupe et vide-armoires sont des choses simples à réaliser que le CERCLE THEO  met en place en Octobre 2009 en appelant les Levalloisiens à participer à cette chaine contre l'hiver et l'EXCLUSION ....chaque dimanche sur le marché Henri Barbusse ,avec un énorme panier pour y récolter des légumes .

Soirées à venir et actions solidaires sont indiquées sur l'agenda du groupe yahoo : pour s'inscrire cliquer en haut à gauche du blog ...

A suivre .

 

 

25/10/2009

CERCLE-THEO , faîtes le marché , nous ferons la soupe !

CeDSCN0854.JPG dimanche , rue Henri Barbusse , nous avons posé un panneau avec textes et photographies , une table de camping et un panier devant le Monoprix pour appeler les passants Levalloisiens à participer à notre opération " Il faut sauver Dédé ...Faîtes le marché , nous ferons la soupe ! " en nous offrant un ou deux légumes ,prélevés sur leurs courses , pour nos SDF .
C'est la troisième fois que nous leur apportons la soupe dans des bouteilles d'eau , à domicile , c'est à dire sur les bancs de la mairie de Levalois-Perret où ils attendent un miracle , jour après jour ...
Pas encore de rythme très régulier , nous ne sommes que 3 cuisiniers mais les réactions des Levalloisiens étaient plutôt positives sur le marché et nous sommes repartis vers nos cuisines avec d'énormes  bouquets de poireaux et de céleris .
Nous répèterons l'opération tout l'hiver s'il le faut puisque le Relais pour SDF ne fournit pas d'accueil pour les femmes et n'ouvre pour les hommes que le 15 novembre et seulement la nuit .

Nous avons reçu une réponse du Maire sur le sort des SDF de ses jardins mais nous n'avons pas le même regard sur les êtres et la solidarité .
J'espère qu'au fil de cet automne et des mois à venir , nous pourrons vous en parler d'une manière moins alarmée  J'espère que nous trouverons des solutions à leur exclusion .DSCN0869.JPG

22/10/2009

STEPHANIE SCHNEIDER American polaroid : expo

Galerie Thierry Librati
http://www.librati.com/


Du 25 septembre 2009 au 28 novembre 2009.
mar au sam de 14h30 à 19h.
bluecad© Stefanie Schneider

/projects/29 palms project
30, rue de Lille 75007 Paris
01 40 20 40 84

Stefanie Schneider se définit comme "une artiste qui utilise la photographie comme le support révélateur de sa création, et non comme une photographe".

Elle née en 1968 à Cuxhaven, Allemagne.
Sort en 1996 de l'Ecole MFA Folkwang à Essen après avoir obtenu une bourse d'études Erasmus à l'Académie Julien de Paris, France.
Depuis plus de 10 ans elle vit et travaille entre Berlin et Los Angeles

Los Angeles, un jour de 1997, dans un magasin de photos, Stefanie est attirée par un stock de films polaroïd périmés. Elle n'hésite pas, achète les 180 films et conclut l'affaire au prix de 50 cents le film! Le lendemain elle se procure l'appareil polaroïd à bon prix. Ainsi, le jour suivant elle se rend à la plage avec son matériel, fait ses premiers essais et c'est en découvrant les résultats qu'elle réalise que ces réactions chimiques aléatoires révèlent avec une étrange exactitude l'univers qu'elle avait en tête. A ce moment là Stefanie ne sait pas encore qu'elle a trouvé la matière qui fera d'elle l'artiste internationalement reconnue qu'elle est aujourd'hui. Dès lors, elle ne cessera d'acheter tout ce qu'elle trouve sur son passage de films périmés et d'appareils usagés .....

pour en savoir plus ...main

Jusqu'au 30 novembre 2009

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu