Avertir le modérateur

09/01/2010

Quel livre seriez-vous ?

Des milliers sur les routes, les voies ferrées désaffectées, à l'heure où je vous parle, clochards au-dehors, bibliothèques au-dedans. Rien n'a été prémédité. Chacun avait un livre dont il voulait se souvenir, et y a réussi Puis, durant une période d'une vingtaine d'années, nous nous sommes rencontrés au cours de nos pérégrinations, nous avons constitué notre vague réseau et élaboré un plan. La seule chose vraiment importante qu'il nous a fallu nous enfoncer dans le crâne, c'est que nous n'avions aucune importance, que nous ne devions pas être pédants ; pas question de se croire supérieur à qui que ce soit. Nous ne sommes que des couvre-livres, rien d'autre Certains d'entre nous habitent des petites villes. Le chapitre I du Walden de Thoreau vit à Green River, le chapitre II à Willow Farm, dans le Maine. Tenez, il y a un patelin dans le Maryland, seulement vingt-sept habitants, aucune bombe n'y tombera jamais, qui constituent les essais complets d'un certain Bertrand Russell. Prenez cette bourgade, à peu de chose près, et tournez les pages, tant de pages par habitant. Et quand la guerre sera finie, un jour, une année viendra où l'on pourra récrire les livres ; les gens seront convoqués, un par un, pour réciter ce qu'ils savent, et on composera tout ça pour le faire imprimer, jusqu'à ce que survienne un nouvel âge des ténèbres qui nous obligera peut-être à tout reprendre à zéro. Mais c'est ce que l'homme a de merveilleux ; il ne se laisse jamais gagner par le découragement ou le dégoût au point de renoncer à se remettre au travail, car il sait très bien que c'est important et que ça en vaut vraiment la peine.

Ray Bradbury Farenheit 451

Pourquoi ?
Parce que le livre est derrière l'écran de mon ordinateur à l'instant où j'écris et que j'ai encore en tête l'évocation de la disparition de ces recueilleurs de poussières et de silences ,en plein Conseil municipal ,par le préposé à la culture villageoise .
INDIA SONG ,comme ça ,sans réfléchir mais il y a ,en prenant le temps ,tous ces essentiels qui font parvenir à soi-même et de point de vue-là ,embrasser le monde ,élargir le monde ,repousser ses voiles et ses murailles .

Le jeune homme dit " ce qui est important , ce n'est pas le support ,le papier ou l'ordinateur mais le texte "
Il doit y avoir , cependant ,à tourner de sa main les pages, à les corner , parfois ,une responsabilité comme à l'opposé ,à tenir une arme tueuse et non un substitut : la charge de l'histoire et du temps que son écho a parcouru et pourrait encore traverser .

Comment s'engager sans eux ?
Comment trouver les clés et les portes ?
Comment advenir sans eux ?

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu