Avertir le modérateur

12/11/2011

La mémoire de mon père .

Quitté Levallois et ses ratées de commémoration pour aller " faire mémoire " ailleurs .
La " mémoire de mon père " comme un titre de livre pour dictées , vient de loin et se perd entre Trieste et Montauban .
Les premières photographies dentelées ont été prises de ce coté des frontières mais se sont ensuite perdues dans les valises des héritiers .
Petite fille à Arcachon en noir et blanc , adolescente en couleurs à Provins , j'ai peu mis mes pas dans les pas de mon père , mais on m'a raconté le tout jeune résistant ,l'Indochine et Madagascar avant Provins et sa piscine , ses remparts , ses cascadeurs, la maison près de la Mairie et le livre jamais terminé d'un itinéraire fier et sans doute plus ou moins rêvé .
La route et les paysages du 11 novembre 2011 étaient longs et sages comme d'une couleur obligée .
jusqu'au hameau de Toussacq.
Il y a toujours de l'orgueil à entendre la voiture rouler sur le gravier d'une allée comme si on prenait possession de la demeure qui s'élève au bout ...puis de l'humilité à saluer la propriétaire des lieux qui vous accueille avec douceur .
On ne racontera pas la conversation mais on aurait pu écrire sur des petits bouts de papier quelques mots imédiats puis les poser sur la table à coté des tasses de café et se dire qu'on avait presque les mêmes ..les principaux : des signes de pistes pour aller en avant ou en arrière  et quand on en aurait envie et on pouvait peut-être ,par la suite , les échanger .
Avant la nuit, je n'ai pas retrouvé la maison de mon père mais ça n'avait plus d'importance .

le lendemain, nous avons marché dans la lumière et poussé les portes de la chapelle et du pigeonnier ,de la demeure dormante où on entassait le grain , ramassé une pomme et des noix , puis nous sommes reparties avec ce poème d'automne .
http://hameau-de-toussacq.com/

10/11/2011

Ma ville perd la mémoire .

ça commence par une école, deux écoles , puis le bar du coin ( quand on était petit , il y avait des bouteilles de sirops de toutes les couleurs alignées devant la vitrine ) et puis ça continue avec les arbres de la place qui disparaissent derrière les palissades , encore et encore tandis que s'en échappent des nuées de bonhommes avec des casques comme des Playmobils et des engins de chantiers et des panneaux , en haut , en bas ...encore et encore...jusqu'à la petite maison grise de l'autre coté de la piscine , à coté de la boucherie . 87 ans , pas de visage connu , ni de nom , mais une histoire .
" La rénovation , ça coute plus cher que la démolition " dit l'homme qui n'habite pas là . 
La mémoire ? l'histoire ? même sans majuscules ..la vie ?
Mise à prix ?

DSCN0005.JPG



DSC_0150.jpgDSC_0163.jpgDSC_0154.jpg

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu