Avertir le modérateur

20/04/2009

Et ça , vous l'interprétez comment ?

Au bord de la plage , dans le presque brouillard de marée basse , à l'intérieur de la carcasse d'un phoenix ,juste deux mots .

DSCN4859.jpg

 

13/04/2009

Jour de Pâques et nain de jardin .

DSCN4706.JPGParfois , le village disparait ...bizarrement , comme ce matin , dimanche, à quatorze heures trente .
On avait pourtant laissé tout en place : Paul derrière son bar, ses clients flottants sur de vagues souvenirs de la nuit précédente , le marché d'un bout à l'autre,ses crevettes, ses artichauds et ses badauds et même , de l'autre coté de la frontière , le cinquième nid de Pâques sur une soucoupe blanche dans le frigo et l'adresse de ces suisses qui louent leur maison cet été à l'Ile de Ré ,sur le bureau
Jeté des bottes de caoutchouc en cas de boue dans le coffre et des pots vides en cas de fleurs curieuses du décor des villes ...on avait filé , comme ça ...vers la luzerne , par les routes du début de l'alphabet ...chacun avec son aventure ou son idée ou son souvenir en tête ...
Bien sûr , on trouve toujours autre chose ou cet autre chose vous guette depuis un certain temps et vous attend de château d'eau en château d'eau .
L'épicier ne sait pas qui est cette femme écrivain ...elle ne vient pas faire les courses ...puis , il se rappelle ...le château d'eau , c'est à gauche , puis à gauche .
Un chat qui guette le même canard au fil des saisons sur la mare qui borde la maison de Marguerite , au risque de tomber au milieu des nénuphars et un crapaud qui se sauve de peur d'être transformé en nigaud , ça n'a aucun prix , ça ne se vend pas sur le marché Henri Barbusse ...

Le chèvrefeuille est blanc et parfumé , juste au bord des dentelles et du silence
Pas le silence de la route derrière la haie, celui de l'oubli .
Les livres suffisent .
Les écrivains ne meurent presque jamais .
Amélie Poulain est une fille plus sage que je ne l'aurais cru .
Elle est un peu comme Paul ,géographiquement .
Mais en quittant Neauphle , j'ai pensé que ce serait mieux de tourner dans une laverie automatique.
Dans les cafés , on peut noyer son chagrin si on en a un .
Dans les laveries , on peut laver son âme si on en a une .
Je pensais à ça à cause de Pâques ou à faire tourner le tambour à l'envers , à force d'obstination ?

10/04/2009

(l'est pas loin trépré)

Et aux empires épineux que diable ! ne les oublions pas dans nos allures... ils se sablent bien avant les mers, nous sont une étape nécessaire ! nous devons passer par leur mouvement autant que cailloux peuvent naître. Partons.
Julien

et

Ne laisse pas le soin de gouverner ton coeur à ces tendresses parentes de l'automne auquel elles empruntent sa placide allure et son affable agonie. L'oeil est précoce à se plisser. La souffrance connaît peu de mots. Préfère te coucher sans fardeau: tu rêveras du lendemain et ton lit te sera léger. Tu rêveras que ta maison n'a plus de vitres. Tu es impatient de t'unir au vent, au vent qui parcourt une année en une nuit. D'autres chanteront l'incorporation mélodieuse, les chairs qui ne personnifient plus que la sorcellerie du sablier. Tu condamneras la gratitude qui se répète. Plus tard, on t'identifiera à quelque géant désagrégé, seigneur de l'impossible.
Pourtant.
Tu n'as fait qu'augmenter le poids de ta nuit. Tu es retourné à la pêche aux murailles, à la canicule sans été. Tu es furieux contre ton amour au centre d'une entente qui s'affole. Songe à la maison parfaite que tu ne verras jamais monter. A quand la récolte de l'abîme? Mais tu as crevé les yeux du lion. Tu crois voir passer la beauté au-dessus des lavandes noires...
Qu'est-ce qui t'a hissé, une fois encore, un peu plus haut, sans te convaincre?
Il n'y a pas de siège pur.
René Char

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu