Avertir le modérateur

24/01/2010

Le roi du Silence ou quand Patrick Balkany ne répond pas à son courrier !

Un Soutien à zénéthic et lutte contre la précarité :

Même si à ce jour nous n'avons toujours pas obtenus de réponse de la part de Patrice Balkany, j'estime que nous sommes sur la bonne voie...

Pourquoi? Parce que nous avons réussis à démontrer que nous pouvions nous regrouper afin de défendre nos idées, que nous pouvions communiquer et convaincre des personnes de nous rejoindre afin de mener avec nous ce combat contre l'injustice, contre les injustices.

Aujourd'hui notre groupe compte presque 50 membres et des posteurs nous rejoignent chaque jour. Ne baissons pas les bras et continuons à écrire des articles afin de faire progresser notre combat. Cherchons de nouvelles idées afin d'aider notre ami à trouver un appartement avant son expulsion au mois de mars (j'ai envoyé un mail à zenethic après avoir trouvé un site concernant des appartements pour les personnes dans sa situation).

Une fois de plus, je tiens à vous remercier d'avoir rejoint ce groupe et je vous le dis, tous ensemble nous parviendrons à trouver LA solution pour zenethic, sa compagne et son fils. Et je suis sure également que vous tous, mes amis, seraient présents pour combattre les autres injustices criantes que nous constatons chaque jour.

Je rappelle aux nouveaux arrivants qu'ils qu'ils peuvent signer la pétition mise en ligne pour demander un toit à zenethic ici

 

Sur le POST , un groupe de blogueurs s'est créé pour venir en aide à ZENETHIC , habitant de Levallois-Perret , dont je vous avais raconté l'expérience douloureuse , vécue l'an dernier , quand devenu SDF , logé au RELAIS pour SDF géré par le CCAS , il s'était retrouvé expulsé de ce lieu-même , alors qu'il venait d'y être agressé par un autre SDF psychologiquement instable .

Temps de neige et de pluie , il avait dormi dans les entrées d'immeubles , trainé un sac contenant pour trésor principal , les peluches de son fils , placé dans une pouponnière à Asnières .Depuis , il a écrit ça : 1449683_a-mon-fils.html et ouvert un blog sur LE POST .
Depuis , il se bat pour qu'on lui accorde dans cette ville où on rase les vieux cafés au nom du logement social, un logement social ...afin de pouvoir vivre de nouveau avec sa femme , actuellement hospitalisée , et son fils .

Les courriers , en sa faveur , adressés au Maire sont demeurés sans réponse .

Pourtant , sur 20 minutes , dans une toute récente interview accordée aux blogueurs , Patrick Balkany déclare que ses services oeuvrent pour aider les Levalloisiens
Préférez-vous le fric ou le pouvoir? Et si vous n'aimez pas le fric, êtes-vous prêt à faire don de tous les droits de votre livre aux Restos du Coeur à qui vous refusez un local dans votre ville?
jeanmarcd
Je n'ai jamais eu de problème d'argent car issu d'une famille qui n'en manquait pas. Quant au pouvoir, le seul qui est important c'est le pouvoir de faire et le pouvoir d'améliorer la condition de vie de mes administrés. En matière sociale, la ville de Levallois répond à tous les besoins qui se font sentir.
Le CCAS fait un travail remarquable et suit avec attention tous ceux qui ont besoin d'être aidés et soutenus.

?????????

Donc , le Maire de Levallois-Perret n'a pas de pouvoir .

 

 

09/01/2010

Quel livre seriez-vous ?

Des milliers sur les routes, les voies ferrées désaffectées, à l'heure où je vous parle, clochards au-dehors, bibliothèques au-dedans. Rien n'a été prémédité. Chacun avait un livre dont il voulait se souvenir, et y a réussi Puis, durant une période d'une vingtaine d'années, nous nous sommes rencontrés au cours de nos pérégrinations, nous avons constitué notre vague réseau et élaboré un plan. La seule chose vraiment importante qu'il nous a fallu nous enfoncer dans le crâne, c'est que nous n'avions aucune importance, que nous ne devions pas être pédants ; pas question de se croire supérieur à qui que ce soit. Nous ne sommes que des couvre-livres, rien d'autre Certains d'entre nous habitent des petites villes. Le chapitre I du Walden de Thoreau vit à Green River, le chapitre II à Willow Farm, dans le Maine. Tenez, il y a un patelin dans le Maryland, seulement vingt-sept habitants, aucune bombe n'y tombera jamais, qui constituent les essais complets d'un certain Bertrand Russell. Prenez cette bourgade, à peu de chose près, et tournez les pages, tant de pages par habitant. Et quand la guerre sera finie, un jour, une année viendra où l'on pourra récrire les livres ; les gens seront convoqués, un par un, pour réciter ce qu'ils savent, et on composera tout ça pour le faire imprimer, jusqu'à ce que survienne un nouvel âge des ténèbres qui nous obligera peut-être à tout reprendre à zéro. Mais c'est ce que l'homme a de merveilleux ; il ne se laisse jamais gagner par le découragement ou le dégoût au point de renoncer à se remettre au travail, car il sait très bien que c'est important et que ça en vaut vraiment la peine.

Ray Bradbury Farenheit 451

Pourquoi ?
Parce que le livre est derrière l'écran de mon ordinateur à l'instant où j'écris et que j'ai encore en tête l'évocation de la disparition de ces recueilleurs de poussières et de silences ,en plein Conseil municipal ,par le préposé à la culture villageoise .
INDIA SONG ,comme ça ,sans réfléchir mais il y a ,en prenant le temps ,tous ces essentiels qui font parvenir à soi-même et de point de vue-là ,embrasser le monde ,élargir le monde ,repousser ses voiles et ses murailles .

Le jeune homme dit " ce qui est important , ce n'est pas le support ,le papier ou l'ordinateur mais le texte "
Il doit y avoir , cependant ,à tourner de sa main les pages, à les corner , parfois ,une responsabilité comme à l'opposé ,à tenir une arme tueuse et non un substitut : la charge de l'histoire et du temps que son écho a parcouru et pourrait encore traverser .

Comment s'engager sans eux ?
Comment trouver les clés et les portes ?
Comment advenir sans eux ?

06/01/2010

le lavomatic tour

" Le lavomatic tour est une scène ouverte dans les lavomatics.

Le temps d'une machine collective et d'un séchage, des participants de tout horizons, tout âge, Chanteurs, comédiens, comiques, spectateurs, retraités, nouveaux nés, folies douces, PDG, curieux, improvisateurs etc... viennent partager leurs univers librement.

Il n'y a pas de sélection et il n'y a qu'une règle : Amenez du linge pour la machine collective !!! (bon... il n'y a pas le droit de boire, de fumer et de grimper sur les machines aussi )

PARIS : Le 1er mercredi du mois à 19H45 ; La scène ouverte est itinérante , l'adresse est annoncée environ 3 semaines avant via une mailing liste ou sur myspace.

Prochaine étape : Le Mercredi 6 janvier à 19H45 au 63 rue des batignolles M° ROME

Raté mais nous aussi , on a notre laverie préférée ...

Il faut juste expliquer au gérant notre idée ...

DSCN8961.jpg

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu