Avertir le modérateur

18/12/2009

Le Centre Effel , Farenheit 451 et la neige

 

La neige était tombée depuis le matin mais dans le roman de Bradbury ,  Clarisse McClellan parlait de la pluie qu'elle laissait couler dans sa bouche, la tête renversée en arrière  " on jurerait du vin, vous n'avez jamais essayé ? "
On s'était dit que tout compte-fait , la joie des enfants qui ne savaient pas encore que ce n'était que de l'eau , ne nous consolait pas de savoir que c'était un jour de plus sans répit à affronter pour nos SDF .

La page 54 de ce livre de 1953 ressemblait à notre inquiétude devant cette résignation majoritaire du temps présent  , cette déambulation mentale parmi les décors d'un film à peine catastrophe puisque les spectateurs baillaient " même pas mal " ...
J'avais regardé la sélection des ouvrages de Noël sur le catalogue municipal : une histoire de Père Noël noir ..de suie et de Dédé le cambrioleur ...La Bûche de Danièle Thompson..Le Grinch de Ron Howard ...la médiathèque même virtuelle se recouvrirait de poussière au fur et à mesure que les vrais livres disparaitraient et que la mémoire ne serait plus qu'un mot sur les marbres monumentaux .

- les gens ne parlent de rien.
- Allons donc , il faut bien qu'ils parlent de quelque chose !
- Non , non, de rien ! Ils ciitent toute une ribambelle de voitures, de vêtements ou de piscines et disent " super ! " Mais ils disent tous la même chose et personne n'est d'un avis différent ...

Sous le porche de l'église , en fin d'après-midi , Bruno et Danièle attendaient la suite de leur histoire .
Bruno avait les yeux abimés et Danièle nous parlait des bonnes résolutions qu'elle devrait prendre si elle voulait de l'aide municipale ...
Je me disais que ce serait bien de laver les yeux de Bruno comme on fait pour un enfant et que l'essentiel pour Danièle était qu'elle survive à l'hiver .
Elle avait survécu une nuit de plus en se réfugiant dans le métro .
Pour l'hébergement , il faudrait un miracle et c'était la bonne ou la pire saison ...

Plus tard , en passant le long des palissades du Centre Effel , plongé dans l'obscurité ,nous avons réveillé un chien de chantier et son maître . Encore une petite cabane qui nous aurait permis d'abriter nos Fragiles mais là , pas de planètes merveilleuses scintillant dans la nuit levalloisienne . Juste les flancs éventrés des navires de béton .

DSCN9202.JPG

DSCN9253.JPG

05/11/2009

ALLO CACA !!!

Quand ,au dernier conseil municipal ,on a entendu parler de :

Allo propreté 0800 300 092


L'accueil téléphonique reçoit les appels des Levalloisiens rencontrant un problème de propreté.

Un véhicule d'intervention équipé de tout le nécessaire répondra aux petites urgences quotidiennes ...

on a commencé à délirer à propos de Super-Patrick , qui pourrait passer de voiturier de luxe avec la nouvelle fourrière à éboueur de luxe avec ce service 24/24 pour ramasser crottes de chien et frigos jetés devant la porte de M et Mme Toutun Chacun .
La taxe de balayage , c'est pour la poussière et les balais ?

On le voyait bien en costume vert , perché sur un camion " Levallois,ville propre " ,traverser la ville et la nuit , à la chasse aux chats sauvages pas encore engagés à l'Ecole des Chats et qui s'oublient sous les palmiers .

Mais l'amusement fait place à la colère quand on y pense cette façon-là :



 

28/10/2009

Le CERCLE THEO , c'est quoi ?

Au début , il y a une porte qu'on pousse , celle du café THEO , comme ça ou presque en 2008 et la rencontre entre Paul Houée et Danièle Zélic autour de l'histoire d'une ville où Paul vit depuis son enfance , dans ce café , précisément et que Danièle connait moins n'y ayant vécu que 12 ans ...Une ville qui change au rythme des projets immobiliers ..." ma ville est un chantier de démolition " est le premier étât des lieux qu'ils dressent en photographies sur le net , suivi d'une pétition " sauvez THEO " puisque le café est menacé lui aussi d'un envoi de bulldozers .
Puis , rapidement , avec des amis qui viennent jouer de la musique , prendre un verre , lire de la Poésie ,fêter un anniversaire et auxquels se joignent parfois les candidats et militants de l'opposition municipale en pleine campagne éléctorale ,des soirées s'organisent , se répètent .
Les habitués du café qui jouaient paisiblement à la belote , peut-être avec un peu de résignation sur la disparition à venir de leur Lieu , regardent ces nouveaux visages avec étonnement puis les visages des uns et des autres deviennent familiers au fil des semaines et les liens se tissent autour de la famille Houée : Paul mais aussi Jeannine et Rolande et Madame Houée , Irène , la veuve de THEO . cinquante-quatre ans au 22 rue Rivay . Comment gommer cette histoire-là ?

Adriana, Roberto, Jean, Allan,Johanne,Thierry,Quentin,Philippe,Sylvie, Jean-Pierre,Famo,Séverine,Marie,Richard,Maryse,Daniel,William,Christophe,Dédé et Danièle,Lydie,Didier .....

Une des valeurs essentielles vécue pendant ces soirées est l'Autre , l'Autre comme il est , différent , avec ses humeurs , ses goûts ,son indifférence ou ses enthousiasmes , son histoire qu'il raconte par bribes ou qu'il livre comme un fardeau à partager et chacun de ceux qui participent à cette aventure incertaine , change , grandit , s'ouvre sans en être encore bien conscient .

Avril 2009 , l'EXPULSION de la famille commence à 7 heures du matin et s'achèvera vers 10h30 par le départ d'Irène Houée dans la voiture de son fils ...chassée de chez Elle à 83 ans , ainsi que ses trois enfants,  au nom d'une déclaration d'Utilité publique dont la Mairie se verra condamnée trois mois plus tard par le tribunal administratif de VERSAILLES, tandis que , dans l'intervalle , le café aura été détruit .

La Mairie a porté l'affaire en appel devant le Conseil d'Etât .

Le 1er Mai 2009 , le CERCLE THEO se constitue spontanément en réponse à cette violence . Apolitique mais engagé comme chaque citoyen porteur de valeurs et de sentiments peut l'être , il regroupe des plus jeunes et des plus âgés, des artistes et des spectateurs , des Levalloisiens et des voisins plus ou moins éloignés ...

Nomade , mais qu'importe , l'essentiel est de ne pas se perdre , de continuer à veiller sur les ruines du café puisque tout n'est pas joué et de faire de cette amitié un bouillon de culture et de solidarité .

Culture puisque nous avons tous à partager des mots et des images , des airs qui nous passent par la tête et Solidarité parce que nombreux sont ceux ,croisés au café ,qui ont tant besoin d'aide . THEO et IRENE HOUEE de leur temps oeuvraient déjà en ce sens .

Dédé et Danièle n'étaient pas encore domiciliés sur les bancs de la Mairie au début de cette histoire .
Ils s'y retrouvent projetés presque en même temps que le café est détruit .
L'automne déclenche une nouvelle " opération " IL FAUT SAUVER DEDE " qui concerne plus largement ceux qui SDF municipaux , sont tolérés et  ignorés des services sociaux de La ville .

Ecoute , soupe et vide-armoires sont des choses simples à réaliser que le CERCLE THEO  met en place en Octobre 2009 en appelant les Levalloisiens à participer à cette chaine contre l'hiver et l'EXCLUSION ....chaque dimanche sur le marché Henri Barbusse ,avec un énorme panier pour y récolter des légumes .

Soirées à venir et actions solidaires sont indiquées sur l'agenda du groupe yahoo : pour s'inscrire cliquer en haut à gauche du blog ...

A suivre .

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu