Avertir le modérateur

26/02/2009

au royaume de toute indépendance ...en plein village de Levallois

DSCN9677.JPG

DSCN9410.JPGDSCN9418.JPGDSCN9578.JPGDSCN0396.JPGDSCN9532.JPG

 

DSCN0100.JPGDSCN0395.JPGDSCN9673.JPG

 

 

DSCN0311.JPGDSCN9842.JPGDSCN9492.JPG

 

 

 

 

 

 

Des idées , on en a plein, ça n'arrête pas , bien sûr , il fallait se rencontrer et mettre tout ça en commun ...
il fallait un lieu parce que sur le trottoir , tu es pressé , tu te fais bousculer par les trottinettes ou tu prends la pluie ; en plus au village , les rues sont extrèmement étroites et bruyantes ...
Il fallait beaucoup de tendresse , d'amitié et de tolérance parce que si tu es branché Snow patrol ou Coldplay , il faut ouvrir ton brain pour écouter Piaf ou Malicorne .
Mais on a aussi les musiciens maison et...
les SDF maison, les écrivains-maison , les politiques-maison,les bretons,les éleveuses de chiens,un néo-punk ,quelques anarchistes, et les anciens avec ou sans médailles ...
Et maintenant , on a les fondus de cinéma qui débarquent et qui se guettent du coin de l'oeil parce que " c''est mon décor , j'l'ai vu le premier " Et tu sais quoi, ils ne se battent pas pour les actrices mais pour la banquette rouge de Paul .
Alors ,si tu n'as jamais mis les pieds CHEZ THEO , il est grand temps de le faire avant que cela ne devienne un truc envahi par les bobos .
Comment ça ,y'a pas de bobos à Levallois !?
Si ,si ,on les élève !

 

22/02/2009

TATE MODERN ...ALTERMODERN et tant pis si tu n'as pas bossé ton anglais ...

http://www.tate.org.uk/modern/

17/02/2009

CINQUANTENAIRE DU MINISTERRE DE LA K..K..ulture

Sylvain Bourneau , journaliste à Mediapart  http://www.mediapart.fr/ avait invité au théâtre de la colline Pascale Ferran , cinéaste et membre du groupe des 13 , Jean-Louis Fabiani , sociologue et directeur d'études à l'EHESS, Robert Cantarella ,metteur en scène et co-directeur du Centquatre et Nicolas Bourriaud , curateur à la Tate Modern et ex-co-directeur du Palais de Tokyo .

Pour le cinquantenaire du ministère de la Culture , le Président de la République a donc mis en place un Conseil pour la création Artisitique qui ressemble à tout ou pas grand chose , en tout cas pas à un cadeau fait pour les acteurs de ce qu'on ose même plus appeler création !

L'état des lieux pourrait inciter à considérer cet anniversaire comme un enterrement . Le Conseil est un club de quarantenaires masculins qui ne savent pas encore comment ils vont " travailler " Les professionnels sont déjà convaincus de son inutilité .

Le ministère s'étiole depuis 15 ans ;certains souhaitent sa disparition, d'autres sa re-définition .

La seule issue serait la possibilité pour les créateurs de mobiliser eux-mêmes leurs ressources en chaine transversale et de se doter d'une administration culturelle qui les aide .

Mais tout semble fait pour que du scénariste au producteur ,on travaille dans l'urgence et l'à peu près , étranglé par les financements d'où le rapport des 13 , rédigé en 6 mois

Retour en arrière. Février 2007 : Pascale Ferran reçoit une pelletée de Césars pour son "Lady Chatterley", film plébiscité par la critique, le public et salué, lors de la cérémonie annuelle, par les professionnels. Dans la salle, on applaudit à tout rompre, y compris du côté des responsables des chaînes de télévision, pourtant peu enclins (euphémisme) à financer des films qui, comme celui de Ferran, ne respectent en rien les conformismes cathodiques…

Sur scène, la réalisatrice tire vigoureusement la sonnette d’alarme. Elle déplore notamment que les "films du milieu" -en gros ceux qui conjuguent exigence esthétique et vocation populaire (aux antipodes des produits formatés et de l’élitisme abscons)- soient aujourd’hui de plus en plus difficiles à produire. Et de s’interroger à haute voix sur la possibilité pour les descendants de Truffaut, Demy ou Resnais de donner naissance à leurs projets…la suite sur cinema-francais-le-rapport-alarmant-du-club-des-13

Aujourd'hui, la situation aurait évolué dans un sens positif du coté de la CNC et le MinIstère devrait suivre ...mais dans les autres domaines , hormis ceux qui s'adossent au marché de l'Art , l'inquiétude se mêle à l'indignation " On ne peut pas participer à ça ! " face au discours d'un omniprésident qui démonte la part invisible de tous les domaines de la société ,en agitant les bannières de l'excellence , politique incantatoire dénuée de sens et d'énergie . confondant les théâtres , opposant Spinozza et Descartes...

L'espoir persiste pourtant malgré la tristesse , du coté du désert, du rien, là où , parce que ça ne passe plus , parce qu'il n'y a plus d'outils possibles , il va fallois inventer ensemble , autrement . C'est le projet qui se met en place au Centquatre http://www.104.fr/#fr/

Ne pas se laisser mourir de créativité . Tout n'est pas création ...mais la fragilité réclame des Institutions,les " gens " désirent en plus grand nombre participer à ce qui pourrait les mouvoir et il ne saurait y avoir de relation directe avec l'Art .

Empêcher la disparition des espaces critiques dans les journaux , des émissions qui faisaient naître les vocations cinématographiques ,là encore le Web 2.0 semble offrir de vastes plages libres , être la passerelle qui a disparu entre les " milieux " 
Résistons donc !

DSCN0078.JPG

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu