Avertir le modérateur

21/07/2010

Chronique d'un ciel

Ce ne seront pas quelques gouttes de pluie qui transformeront la grue du chantier  en oiseau sidéral mais je sais que les nuages ont leur théorie sur chacun de nos passages et que les arbres ne sont pas si mauvais .
Il ne faudrait simplement pas gommer les coins de rue à cause des chiens qui cherchent un maitre , des écrivains qui cherchent un père et de tout ce qui peut simplement changer , basculer , faire trembler le milieu de l'été à deux ou trois pas de là .
Si la pluie continue sa danse argentée , les tours vont s'effacer et l'amour pourra dresser ses barricades contre tous les chagrins du monde ...

http://www.fyfedangerfield.com/ " Fly yellow moon " premier album solo de Fyfe Dangerfield , le chanteur des Guillemots .

 

26/06/2010

LA CHRONIQUE MUSICALE DE LUCAS

Cheers : Les français sont capables de rivaliser avec la brit pop des années 90 :

Comment dire que le rock français est mort en écoutant des groupes comme ces jeunes versaillais ? Rappelez-vous Jim Morrison s’écriant dans les studios Rothschild que le rock était mort ! Pourtant, 40 ans plus tard, des groupes donnent encore au rock une tournure qu’il n’avait encore jamais pris.

Deux frères, Paul et Hugo, , décident ,un jour ,de mettre leur talent musical au service d’une même cause : Cheers. Ils instaurent alors une pop céleste, parlant à tout le monde. Plus besoin de grosse pédale de disto, une pédale de reverb’ suivie d’une voix magnifique rivalisant celle des plus grands suffit. Formation basique, à première vue les versaillais n’ont rien d’exceptionnel. Mais en écoutant avec attention les titres qui le nécessite, on s'aperçoit qu'il ne s'agit pas seulement d'un rock habituel suivant la trace des groupes de la nouvelle scène française. Il s’agit réellement d’une pop entraînante faisant réagir l’ouïe de chacun.

Ils commencent très vite à donner des concerts, d’abord avec le festival Emergenza, où ils arrivent sans réelle difficulté à la finale à l’Elysée-Montmartre, grâce à un public de plus en plus vaste voyant le potentiel de ce groupe naissant. Mais le plus surprenant reste leur qualification à la finale de Rock the Gibus pourtant présidé par un jury difficile (entre autre Claude Sitruk, découvreur des BB Brunes) Ils enflamment le Gibus avec des titres comme : « Mr Chocolate Man » mais perdent malheureusement. Comment ne pas voir que ce groupe, qui n’était alors formé que seulement depuis quelques mois, avait déjà pris ses marques dans les salles parisiennes ?

On sent l’atmosphère british : ils n’ont d’ailleurs pas peur de montrer leur attirance pour la couronne avec des titres tels que « London », citant clairement Abbey Road, studio londonien réputé pour ses stars. Mais ce n’est pas tout, en écoutant Cheers, on reconnaît des sons des Last Shaddow Puppets, des débuts de Blur mais surtout d'Oasis et le magnifique « Definitely Maybe ». Comment passer à côté d’une telle ressemblance: deux groupes dirigés par deux frères, un chanteur à la voix singulière mais époustouflante. En effet, Oasis constitue l’une des références majeures de Cheers. On le sent mais, contrairement à certains groupes, Paul et Hugo (accompagnés de Gaspard à la batterie et Eliot à la basse) ne font pas une copie-conforme des jeunes de Manchester. Ils transmettent un son à eux : en écoutant un riff de Paul ou Hugo on sent immédiatement que Cheers nous a envahis. La musique n’est pas leur seul atout, les textes sont également très bien écrits.

Cette année, ils réessayent de séduire le jury de Rock the Gibus avec des titres marquants et notamment le magnifique : « The Waltz of the Black Boots », mettant sur le devant de la scène les atouts de chacun : solo au caractère angélique d'Hugo et une partie chant incroyable.

Cheers, des virtuoses prometteurs qui méritent d’être écoutés.


 http://www.youtube.com/watch?v=RPJ2kmriqQE

10/06/2010

FETE DE LA MUSIQUE A LEVALLOIS-PERRET

L'affiche de la fête de la musique est Fete_de_la_Musique2010[1].jpgdepuis cet après-midi au Café de France .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A Levallois-Perret , rendez-vous à partir de 18h 30 au café de France où le Cercle Théo et Music Movers s'associent pour l'évènement . Après le Conservatoire Maurice Ravel en septembre dernier ,le groupe de Mikko donnera la note d'envol pour cette cession du plus long jour de l'année .

Coté Ministère de la Culture
« Musique au féminin » est le thème retenu pour la 29ème édition de la Fête de la Musique.
De la muse inspiratrice jusqu’aux héroïnes du répertoire lyrique et à leurs mythiques interprètes, sans oublier les grandes voix du jazz, les rockeuses et la jeune génération de la chanson française, mais aussi la nourrice et ses berceuses, le personnage de la chanteuse réaliste ou de la chanteuse des rues et leur répertoire entré au patrimoine…
pour lire la suite
http://www.fetedelamusique.culture.fr/site-2010/ 


Coté librairie, un livre objet ...beau
L'extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet
mais cela ne peut suffire
...
un extrait ?
Le téléphone a sonné un après-midi du mois d’août, alors que
ma soeur Gracie et moi étions sur la véranda en train d’éplucher
le maïs doux dans les grands seaux en fer-blanc. Les seaux
étaient criblés de petites marques de crocs qui dataient du printemps dernier,
quand Merveilleux, notre chien de ranch, avait fait une dépression et
s’était mis à manger du métal...
Reif Larsen 29 ans ,professeur d'université américain écrit T.S Pivet,12 ans ,fils de cow-boy au Montana et cartographe .
Sans doute ,quelquechose entre le Magicien d'Oz et la Conjuration des Imbéciles mais tant qu'on ne l'a pas lu ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu