Avertir le modérateur

14/01/2009

COMMUNIQUE DE PRESSE DU COMITE DE SOUTIEN A BAPTISTE ET VINCENT ( LEVALLOIS-PERRET )

COMMUNIQUE DE PRESSE

A l’initiative du Mouvement Solidaire pour le Logement, la section de P C de Levallois-Perret, la section MoDem de Levallois-Perret, le NPA de Levallois-Perret, la section du P S de Levallois-Perret, le groupe VERTS de Levallois-Perret, de la section Ligue des Droits de l’Homme de Levallois-Perret, la CNL de Levallois-Perret et des élus au Conseil Municipal de Levallois-Perret : Thierry David, Anne-Eugénie Faure, Catherine  Le Guernec, Gilles Auchère, élus socialistes ; Annie Mandois, élue communiste; Dominique Cloarec, élue Verts.

LEVALLOIS-PERRET

Les deux mineurs opposants à Patrick Balkany vont être jugés :
ils sont convoqués au Tribunal de Nanterre le 22 janvier

Le comité de soutien appelle à un rassemblement devant le Palais de Justice
le jeudi 22 janvier à partir de 8h30

 

Rappel des faits :

Le lundi 17 novembre 2008, des membres du Mouvement Solidaire pour le Logement (créé il y a deux ans en faveur du logement social à Levallois-Perret) vont à la mairie pour assister au conseil municipal où seront discutées les orientations budgétaires 2009.

Un nombre très important et inhabituel de policiers nationaux et municipaux est présent. Les jeunes se plient à une fouille insistante et s’installent dans les tribunes.

Lorsqu’ils font entendre quelques réactions nettement moins fortes que les cris, applaudissements et huées des partisans du Maire qui rythment habituellement les conseils municipaux, Patrick Balkany déclare que la sérénité des débats est troublée, suspend la séance et ordonne au groupe de policiers d’évacuer les jeunes de la salle.

Dix-sept jeunes sont amenés au commissariat, puis relâchés, à l’exception de deux mineurs qui sont placés en garde à vue pendant deux jours, puis déférés devant le Juge des Enfants du Tribunal de Grande Instance de Nanterre qui les met en examen, l’un pour « résistance avec violence », l’autre pour « résistance et violence sur personne dépositaire de l’autorité publique ».

La garde à vue a été éprouvante par sa longueur et ses conditions inacceptables pour les deux militants pour le logement, âgés de 17 ans.

Les deux mineurs maintiennent qu’ils ont « résisté » à leur interpellation sans violence.

C’est de la propagande lorsque M. Cavalini, élu municipal de la majorité, déclare dans le journal Info-Levallois de décembre 2008 que les deux mineurs ont « frappé violemment » les policiers ; d’autres élus, ainsi que de nombreux témoins, sont en mesure de confirmer que les jeunes gens ont été évacués sans porter le moindre coup.

Maître Noguères, par ailleurs vice-présidente de la Ligue des Droits de l'Homme, a accepté de défendre les deux mineurs.

Un comité de soutien est constitué, une pétition qui compte aujourd’hui plus de 2700 signatures est mise en ligne, (http://baptistevincent.org/), tout ceci à l'initiative d'organisations, d'associations et d'élus municipaux de l'opposition.

 

Une convocation au Tribunal très rapide :

Contre toute attente, la convocation au Tribunal "pour y être jugés" est très hâtive : ce sera le jeudi 22 janvier.

Le Comité de soutien appelle à un large rassemblement le jeudi 22 janvier à partir de 8h30 devant le Palais de Justice de Nanterre.

 

Signataires :

le Mouvement Solidaire pour le Logement, la section de P C de Levallois-Perret, la section MoDem de Levallois-Perret, le NPA de Levallois-Perret, la section du P S de Levallois-Perret, le groupe VERTS de Levallois-Perret, de la section Ligue des Droits de l’Homme de Levallois-Perret, la CNL de Levallois-Perret et des élus au Conseil Municipal de Levallois-Perret : Thierry David, Anne-Eugénie Faure, Catherine  Le Guernec, Gilles Auchère, élus socialistes ; Annie Mandois, élue communiste; Dominique Cloarec, élue Verts.

 

13/01/2009

Le 9.2 version voeux du Conseil Général , c'est pas du tout rock'n roll !

DSCN9248.JPG

Bon , d'abord , à cause des embouteillages , à cause de la grève , on est arrivé en retard et Monsieur Devedjian avait presque terminé son discours . J'ai eu juste le temps d'atrapper au vol une de ces phrases qui vous permettent de meubler une trop longue attente chez le toubib " qu'on soit optimiste ou pessimiste , on meurt de la même façon " ou un truc approchant ( je vous ferai part de mes conclusions , plus tard ) .

J'ai raté nos apiculteurs en chef mais pas la dame qui impose des chorégraphies aux éboueurs, jardiniers et  conducteurs de buldoozers du village .
Le petit monsieur qui vend du thé et des Incanto Syrius , au marché était là aussi . Mais je n'aime pas le thé donc ...
Quelques pas auparavant , j'avais respectueusement laissé passer l'éleveur de maires du 9.2 .
Il ne les a pas tous élevés , d'ailleurs ça se voit certains sont devenus socialistes ou pire !!!

Il y avait des palmiers et des lumières mauves et oranges ,un orchestre de fond avec des musiciens et une chanteuse sans doute désespérés et plein de gens apparemment pas du tout rock'n roll , sauf ceux avec qui je suis amie sur Facebook !
Monsieur le maire de l'autre coté de la frontière qu'il ne faut pas franchir faisait des photos et nous , une fois sur l'estrade , on aurait bien fait un discours mais quelqu'un avait " piqué " le micro !

Ce sera pour dans bientôt mais cette année , c'est l'année

du début à tout , alors !

DSCN9276.JPG

DSCN9259.JPG

DSCN9280.JPGDSCN9282.JPG

DSCN9262.JPG

DSCN9255.JPG

11/01/2009

Le 9.2 c'est rock'n roll :

Rock'n roll politique des écuries d'Augias ou d'un autre monarque ...

afp-photo-167154.jpg

Photo : Pierre Verdy
"Philippe Courroye, qui a instruit l'affaire de l'Angolagate, a démenti jeudi "avoir jamais lu et vu auparavant" une note de la DST que la défense l'accuse d'avoir sciemment omis de joindre au dossier parce qu'elle était favorable à deux prévenus.

Dans un courrier adressé à l'AFP, M. Courroye, aujourd'hui procureur de la République à Nanterre, assure "n'avoir jamais été personnellement destinataire de ce document remis à l'audience publique du 5 janvier 2009 et ne l'avoir jamais vu et lu auparavant".

Lundi, le tribunal correctionnel de Paris avait joint au dossier cette note de la DST (Direction de la surveillance du territoire) de janvier 1998, produite par la défense, assurant qu'Arcadi Gaydamak avait bien joué un rôle dans la libération de deux pilotes français capturés par les Serbes en 1995.

Le lendemain, les avocats de Pierre Falcone, Arcadi Gaydamak, Jean-Charles Marchiani, Jean-Christophe Mitterrand et Charles Pasqua, tous soupçonnés d'avoir participé à un vaste trafic d'armes de guerre vers l'Angola, avaient demandé en vain une interruption du procès et un supplément d'enquête sur l'instruction, accusant le juge Courroye de partialité.

Dans sa lettre à l'AFP, celui-ci "oppose un démenti formel à cette affirmation", assurant n'avoir "jamais opéré de tri" et "avoir toujours coté à la procédure l'intégralité des pièces ou documents produits ou transmis".

"Il va de soi que si cette note était parvenue à mon cabinet, elle aurait été intégrée de la même manière à la procédure", ajoute-t-il.

Lundi, lors de la jonction de la note, le président Jean-Baptiste Parlos avait relevé que le rapport de la Commission consultative du secret de la défense nationale précisait que la déclassification du document faisait suite à une demande du juge Courroye formulée le 11 octobre 2001.

L'avis favorable à cette déclassification datait du 24 janvier 2002 et le ministère de l'Intérieur avait transmis au parquet un bordereau d'envoi le 21 février suivant.

La note assure notamment que M. Gaydamak avait rencontré à Moscou deux responsables des services de sécurité russes, ceux-ci ayant lancé une mission d'infiltration qui avait déterminé que les pilotes étaient vivants. Il aurait aussi affrété un avion sanitaire pour une mission de libération ayant finalement échoué.

Ces détails confortent la thèse de Jean-Charles Marchiani, qui assure avoir remis à l'homme d'affaires la médaille de l'Ordre du Mérite en raison de son action pour les otages, ce que l'accusation met en doute, y voyant plutôt une preuve de corruption. "

http://www.nicematin.com/
afp
© 2009 AFP afp.com
http://www.lepoint.fr/actualites/angolagate-le-mystere-du...

Date / Heure :
à toute heure et en toute saison , une sorte d'atmosphère

Où ? 
Dans les Hauts-de-Seine , à Nanterre .

Le vrai , enfin, le rock'n roll dont on a pas à rougir , c'est là :

Date / Heure :
Vendredi, 16 janv. 2009, 20:00
Où:
Le BOER
Péniche au Quai de la Gare
75013 Paris
75013

Quel rapport ?
Parfois , on pourrait devenir juge mais la vie vous colle une guitare entre les mains et vous évitez Nanterre , son T.G.I et ses clients !

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu