Avertir le modérateur

16/03/2008

propagande subliminale ?

Il y a la propagande théâtralisée façon dictature romaine ou régime cubain : images démesurées du chef et de ses apôtres sur le bord des autoroutes, bannières déployées sur les façades des temples ou des stades  élevés à la gloire du chef avec alibi artistique ou sportif , musique tonitruante avec si possible récupération ou complicité d'un compositeur échevelé et puis , plus subtil, la propagande destinée aux " égarés " du troupeau :

- Docteur , c'est la deuxième fois que je rêve du Maire !
- Vous avez été impressionnée par l'ambiance du conseil municipal ...
- Pas impressionnée , plutôt ...ah, tiens , je ne sais pas ! énervée ?
- Oui et .....
- Donc , le Maire était devant moi et il avait l'air triste , mais triste ...
- Ah non , vous n'allez pas nous " récupérer " celui-là ...je vous vois venir ...il a du avoir une enfance difficile ...son père , ceci...sa mère, cela ...des difficultés scolaires , ça prouvait déjà que ...si ça se trouve , cet homme est dans une très grande solitude ...vous avez déjà adopté un correspondant des Sumériens , un échappé de la forêt de Brocéliande, un pseudo agent secret , un pianiste à voix ... ça suffit !!! Allez donc réviser l'hymne à la joie !
- vous savez , ce n'étaient pas des yeux de carpe frite qu'il faisait , des yeux de bon chien et ça m'a fait une peine ! 

 

Michel Brilouet

Qui est Michel Brilouet ... un habitant de Levallois-Perret qui écrit de la poésie et peint des aquarelles et dont la famille s'est installée là en 1923 . Son arrière grand-mère connaissait Louise Michel à cette époque où il arrivait qu'on mange du rat pour survivre . Des grands-pères tailleur de pierre et pontonnier ...
Après avoir passé à l'âge de 17 ans quatre ans en sanatorium universitaire , il avait appris le dessin industriel et commencé à travailler chez Dassault où il deviendra vice-président du service culturel .

L'aventure à la fois malheureuse et originale voudra qu'il édite son premier recueil de poèmes , tiré à 500 exemplaires , chez un faux-monnayeur ...la police saisit les billets et ..les poèmes ! A leur " libération " il n'en vendra qu'une vingtaine .

Michel Brilouet était passé chez THEO , jeudi soir , puisque un jeudi par mois ,le deuxième , sera désormais consacré à la poésie et ouvert aux Levalloisiens qui souhaiteraient venir dire ou écouter des textes en vers , en proses , inconnus ou connus par coeur ...il est revenu ce soir avec ce texte dédé à Paul Houée et sa famille .

Batissons tous ensemble ces mots
SAUVEZ LE BISTROT DE THEO
comme une ancienne barricade
mettons y THEO , en haut ! 

Ce n'est pas une bravade
que d'aimer par trop ce bistrot  

Reviens ma Louise,lave cette offense
sors vengeresse de ton tombeau
redonne un peu d'espérance
à cette ville en lambeaux

Car ce n'est pas aussi richesse
que tout détruire pour des euros
le Capital est un égoût
qui se nourrit de cette détresse

Levons-nous contre le mépris
Abeilles , envolez-vous de cette ville
retrouvons Levallois et Perret réunis
comme Fraternité avec Famille  

Ce n'est pas une bravade
que d'aimer par trop ce bistrot!

 

 

 

13/03/2008

Déictiques ...le hasard n'existe pas ,le café dont tu parles au début de ta note contient les lettres de mon nom !

 reçu en fin d'après -midi ce mail de Famo , le garçon qui chante et s'accompagne à l'accordéon ...
 
" Je viens vous raconter une bien belle histoire qui, j'espère, vous donnera du baume au coeur à tous, après le résultat des élections que je suis allé consulter dès ce matin sur le site du ministère de l'intérieur. 
Hier ( dimanche ) après-midi, je chantais dans un autre café, le Zikadelic, juste en face du petit studio où je travaille dans le 20ième. Il y avait peu de monde, mais notamment deux femmes, qui m'ont dit aimer mes chansons, ce qui m'a fait bien plaisir. Et en parlant, je leur raconte que la veille je chantais dans un autre café, à Levallois, chez Théo. Alors une des deux, Carole qu'elle se prénomme, me dit toute pétillante, quelque chose du genre :
"ça alors, c'est une drôle de coïncidence. J'ai un fils, adolescent. Quand il est né, son père et moi ne trouvions pas de prénom. Nous avions pensé à Sacha, mais comme j'ai un cheveu sur la langue, on a évité. .
En sortant de l'hôpital Franco-Britannique où j'ai accouché, je suis passé devant ce café.
Et c'est comme ça qu'on a choisi Théo comme prénom pour mon fils.
Bon, ça évoque la religion, mais j'aime bien..."
- Et tu y es jamais rentrée ?
- Non, jamais." 
Ca peut paraître anodin, mais moi, ça m'a touché, ému, c'est tout de même pas banal comme coïncidence, non ? Remarque, peut-être que des centaines de parents ont appelé leur enfant Théo grâce à vous.
-------
FAMO
 
Et aussi :
 
Bonjour,
Levallois est encore en prison après ce premier tour.
Qu'est-ce qui amène à voter pour de tels personnages.

Un certain Samedi, tu as fait une photo de Charles et Hélène.
Merci encore
A bientôt.
Charles
 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu