Avertir le modérateur

05/03/2008

Need some money ?

Hauts de Seine

Levallois 

LE TRIBUNAL ANNULE L'INDEMNITE CONTESTEE DU FILS BALKANY 

A QUELQUES JOURS du premier tour de l’élection municipale, ça ne pouvait pas plus mal tomber pour le maire de Levallois, Patrick Balkany. Le tribunal administratif vient d’annuler la délibération du conseil municipal de mai 2004 par laquelle la commune avait alloué une indemnité d’éviction commerciale de 75 290 € à son fils, Alexandre Balkany.
Cette somme lui avait été versée à cause de la résiliation du bail commercial signé en 2001 entre sa société Net Connect The Shop Levallois, spécialisée dans la conception de logiciels informatiques, et la société d’économie mixte de la ville, la Sémarelp, qui lui louait des locaux rue Danton. Trois ans plus tard, la Sémarelp, qui voulait construire sur ce site des logements sociaux ainsi qu’une résidence pour personnes âgées, avait décidé de récupérer son bien, et donc de verser une indemnité pour le dédommager du préjudice subi.
Cette affaire avait soulevé une violente polémique. Une ex-élue d’Olivier de Chazeau (l’ancien maire RPR), Agnès Breteau, avait décidé de porter l’affaire devant le tribunal administratif de Paris. Elle vient d’obtenir gain de cause, près de quatre ans plus tard ! « Je suis heureuse de voir que le tribunal a dénoncé cette action illégale du maire », réagit-elle. Thierry David, candidat PS, estime que « le tribunal vient de sanctionner la gestion politico-familiale. Levallois n’est pas le territoire du clan Balkany. »
Une somme de 75 290 €......

 

CHRISTINE HENRY LE PARISIEN 05.03.2008  

 

Ou des patins à roulettes pour la justice ?  


 

 

Réécriture ...le conseil munipal

 "Mais qui oserait me condamner dans ce monde sans juge où personne n'est innocent !" aLBERT CAMUS / CALIGULA

Les dialogues et les accents sont moins savoureux que ceux d'Audiard mais un bon scénariste pourrait les reprendre sans mal, changer les noms et faire rire de plusieurs couleurs le public . On pourrait aussi décider que tel ou tel personnage doit sortir de scène parce qu'il monologue plus qu'il ne dialogue et qu'à la fin c'est ennuyeux et répétitif , pour peu qu'on assiste régulièrement à ce théâtre-là :

quelques extraits :  

le roi

" vraiment , monsieur de Trécy , vous nous décevez beaucoup ...Je vous le dis comme je le pense ...j'étais prêt à vous accueillir à la cour , mais à présent "

Monsieur de Trécy

" vous m'avez chassé au début de votre règne ...tant pis pour moi ! M'autorisez-vous une question ? "

le roi

" encore ? à présent , je comprends pourquoi il faut vous chasser ...vous ne comprenez rien ! "

Monsieur de Trecy

" allons-nous débattre de cela encore longtemps et devant vos ennemis ? J'ai encore une question ..."

Madame Mikoyan

" vous devriez engager des précepteurs à la cour pour éduquer vos courtisans ! "

le roi

" ce serait une charge énorme . Il leur faudrait aussi vous éduquer, Madame ! "

la reine

" les vôtres sont dispersés un peu partout , dans ce pays , il nous faudrait un siècle , Madame ! "

Madame Mikoyan  

" ils vénèrent la république , pas votre Seigneurie  "

le roi

" moi , je pars en courant  !

Madame Mikoyan

" on ne vous a pas demandé de venir , Monsieur ! "

 

Ne baillez pas , j'en ai encore !  plus tard ...

 

Le fric , c'est chic ? Pas tant que ça ...

" Les héritiers de Mai 68 avaient imposé l'idée que tout se valait, qu'il n'y avait donc désormais aucune différence entre le bien et le mal, aucune différence entre le vrai et le faux, entre le beau et le laid. Ils avaient cherché à faire croire que l'élève valait le maître [...], que la victime comptait moins que le délinquant.»  nicolas sarkozy

9.2 le clan du président  d'Hélène Constanty et Pierre -Yves Lautrou avec dédicace spéciale pour mon " jeune taliban " qui traîne dans les rues dorées du 7.5 avec les héritiers sans héritage de ces hommes vieillissants , bande sans empire , avatar sans doute de mai 68 , n'ayant rien écrit ces années-là de flamboyant et insensé et prenant les pavés et les briques descellés par leurs adversaires pour édifier d'autres murailles de silence , d'indifférence .
L'argent et le pouvoir en lieu d'âme .

Pendant ce temps-là , la pétition " chez THEO " aligne 1100 signatures , la banderole est pliée sur le bord du balcon et le vent de lève .

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu