Avertir le modérateur

21/01/2010

Petit-déjeuner en hommage à l'abbé Pierre

Abbe-Pierre-une-de-Paris-Match-fevrier-1954.JPG

 

18/01/2010

Ce vendredi, cela fera 3 ans que l'abbé Pierre nous a quittés...
Pour rendre hommage à celui qui faisait résonner la voix des pauvres, l'Association Emmaüs organise un petit-déjeuner dans la rue, avec les personnes sans abri :

Vendredi 22 janvier à 8 heures
Quai de Valmy, Paris 10ème
Métro Jaurès / Sortie Boulevard de la Villette.

Parce que le sort des exilés afghans contraints de vivre sous les ponts de Paris nous préoccupe tout particulièrement, nous vous donnons rendez-vous pour partager un moment avec ces personnes sans voix et sans droits.

Cette initiative bénéficie du soutien de l'association Max Havelaar France, qui offre des produits issus du commerce équitable : café, thé, sucre, fruits, etc. Une équipe sera également présente sur place vendredi matin pour aider à la mise en place et au service du petit-déjeuner.

http://association.emmaus.fr/a_la_une/actualites.html

29/11/2009

On est que des fragiles lucioles mais si ça peut

faire un peu de lumière pour ces hommes et ces femmes qui s'ombrent chaque jour davantage .

On était passé aux bancs de la Mairie vers 18 h pour prévenir Bruno et les autres qu'on avait pas eu le temps de faire la soupe . Le cageot de fêves et les radis noirs me laissaient perplexe .
A la Mairie , ils trouvaient ça ringard d'éplucher des légumes pour quelques SDF mais on s'en fichait plutôt carrément !
On leur avait apporté des photographies des jours passés , plastifiées... à cause de la pluie .
Danièle essayait de fixer dans sa mémoire la date du rendez-vous qu'on avait réussi à lui procurer à Beaujon et je m'étais bien interdit de lui parler des risques de fermeture du service des urgences .
Sylvain avait sorti une petite paire de ciseaux pour découper le tour blanc de son portrait et m'avait demandé " la patronne , je pourrais avoir les photos des copains , aussi ? "
Danièle regardait celle de Dédé et le trouvait beau .
Christian pensait qu'on aurait du faire la Nuit Solidaire , là , devant la Mairie mais la vie prenait ses virages sans attendre que nous ayions fini de poser le décor .
Alors , nous sommes parties vers la Bastille , encastrées entre les voitures qui glissaient sous les lumères-toc des marchés de Noël et la pluie de toujours .
Les gens , là-bas , avaient les épaules couvertes d'or et on a récupéré des couvertures de survie .
Il y avait de la soupe servie dans des containers et on s'est réchauffées comme ça  , en prenant de l'autre main , des photos un peu floues . Et des tuiles pour écrire des messages de nuit . Comme celui de Ben Vautier " SANS TOIT JE NE SUIS RIEN "

On a parlé avec un compagnon d'Emmaüs qui avait conduit depuis Longjumeau un autobus jaune dont il était très fier " on y croit ! " disait-il en réponse à ce mélange d'espoir et d'impuissance .
Nous aussi mais on avait froid , alors on est reparti vers le Village de Levallois-Perret ...

 

IMG_0580.JPG

IMG_0599.JPG

IMG_0608.JPG

 

 

15/06/2009

Salon EMMAUS 2009

Deuxième salon Emmaüs au milieu des bénévoles et des Compagnons .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est bien , la solidarité , c'est bien la désobéissance , l'engagement auprès des mal-logés, des mal-partis d'on ne sait où , des mal-encadrés dans une vie de chien dressé , des mal-répertoriés sur le grand carnet de notes de l'Etat ...
Il y a vingt ans , j'allais trainer le samedi à Bougival, pour chiner et parfois , on croisait les Depardieu ...
Au bout de l'Ile , on regardait le fleuve et les maisons sur l'autre rive . On achetait des trucs , on était pas encore " gavés " de consommation . On collectionnait des vieux bouquins , des vynils , des bols .
L'Abbé Pierre vivait encore  :

Tu es Pierre ...et sur cette pierre , je construirai des abris , des refuges ...

Aujord'hui , on vend encore des trucs dont on a plus vraiment besoin , tant nos placards explosent de fringues , nos salons d'éphémère .
Mais il y a tout à coté de nous de vrais pauvres , des " pauvres de nous "
que nous avions oubliés quand ils avaient cessé de s'asseoir au pied des églises
pour monter dans le métro ...
Les portes qu'on pousse , parfois , débouchent sur la lumière même en pleine obscurité ,
la lumière des regards de ces hommes comme une eau qui lave de l'oubli , de l'indifférence
et au delà la voix de l'Abbé qui fait venir la colère :
" nous sommes en guerre ..contre la misère " .

Il y avait aussi un renard édenté .L'an dernier , il y avait un blaireau .
Et puis , un défilé de mode avec des vêtements de hauts couturiers qui disaient le temps passé
et l'avenir , avec de vrais mannequins et des bulles de savon .

Monsieur Deltombe , vous avez quelque chose dans le regard qui s'inquiète de tout ce qui reste à faire ...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu