Avertir le modérateur

07/09/2011

Au nom de la Mère

 

Irène Houée a fermé les yeux , ce matin et pour toujours et nous adressons à sa famille ,à ceux qui l'ont aimée plus qu'ordinairement ,le témoignage de notre tristesse ,de notre affection et d'une colère vaine devant cette porte refermée à jamais .

Deux sourires d'Elle que nous n'oublierons pas : le premier , derrière la vitre de l'automobile qui l'emportait loin de sa maison-café Théo ,expropriée , à a fin d'une journée terrible ,un sourire presque enfantin ...Le second ,au temps des cerises ,quand elle se rappelait les chansons qu'on lui avait apprises à l'école .

Puis les coups de boutoir municipaux ont fait disparaître ce coin de rue où elle regardait passer l'histoire de sa ville ,les gens , les enfants rêveurs et peu à peu ,les coins de rue ont disparu les uns après les autres comme s'ils ne servaient plus à rien . plus de rencontres , plus de surprises , plus de pages à tourner ...

Irène repart en Bretagne au pays des enchanteurs et des bagad ,du vent qui peut prendre son élan sans se briser pour s'en aller soulever les algues .

Son coeur continue de battre sous nos pas .

10/07/2011

THOMAS DYBDAHL à PLEYEL

 

Dans l'obscurité de la salle ...Pas de saison précise ,ni été,ni automne,comme si une seule existait dorénavant sous les paupières ,derrière les rideaux troublés par le souffle d'un air un peu rouge ,pas de poussière ,un peu d'enfer sans autre exigence que la blessure du violon ,peu importe les mots ,nulle part ailleurs qu'au point où l'on se précipite l'un contre l'autre ,peu importe l'équilibre .

25/06/2011

Géraldine ,Levallois-Perret,métro Anatole France ,24 juin 2011

 Fixer le prénom,le lieu et la date parce que les visages s'effacent ,parfois ,surtout dans cette ville où les SDF déclarés " inexistants " restent assis sur un banc ,couchés sur un trottoir ,passent ou s'éteignent plus anonymes que les habitants indifférents qui rentrent " à la maison " .
Géraldine a surgi de nulle part ,le 24 juin 2011 ,avec son prénom et son âge ,33 ans , sa grosse couverture et ses pieds abimés par l'errance comme si elle avait parcouru tous les chemins de poussière d'un continent à l'autre .
Le café de France était ouvert ,par chance . elle s'est posée ,à la sortie du métro ,parmi les fleurs qui hésitaient à pousser ou à se dessécher ,les mains vides ,la tête pleine de mots comme des morceaux de puzzle : Cote-d'ivoire,métro,Dieu,travail,politique ,femmes,Anciens,...
Nous nous sommes assis pour l'écouter ,dans les rayons de soleil et cette douceur étrange ,faite d'humanité de de fatigue...
Elle a serré contre elle le sac vide que nous avions attrappé à la hâte dans nos réserves et souri . Elle disait que ça lui faisait du bien de parler , de libérer " tout ça " .
Parfois , ne pas comprendre n'a aucune importance : juste écouter cette langue de l'esprit étrange comme lire un livre de poésie .
Nous avons appelé le 115 parce qu'il n'y a toujours aucun abri pour ces femmes-là  à Levallois-Perret et continué à parler en redoutant l'abandon du soir .
Peu d'attente .
Pascal lui avait préparé une salade composée .
Les " hommes en rouge" sont arrivés pour l'emmener dans leur camionnette .
Elle s'est levée ,a posé sa couverture sur son épaule comme " une grande dame "  qui s'éloignait de nos regards ....

Le CERCLE THEO est une association à caractère solidaire qui organise à Levallois-Perret ,des évènements artistiques et culturels afin de venir en aide aux exclus .

Contact : zivvoug@aol.com

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu