Avertir le modérateur

13/04/2009

Jour de Pâques et nain de jardin .

DSCN4706.JPGParfois , le village disparait ...bizarrement , comme ce matin , dimanche, à quatorze heures trente .
On avait pourtant laissé tout en place : Paul derrière son bar, ses clients flottants sur de vagues souvenirs de la nuit précédente , le marché d'un bout à l'autre,ses crevettes, ses artichauds et ses badauds et même , de l'autre coté de la frontière , le cinquième nid de Pâques sur une soucoupe blanche dans le frigo et l'adresse de ces suisses qui louent leur maison cet été à l'Ile de Ré ,sur le bureau
Jeté des bottes de caoutchouc en cas de boue dans le coffre et des pots vides en cas de fleurs curieuses du décor des villes ...on avait filé , comme ça ...vers la luzerne , par les routes du début de l'alphabet ...chacun avec son aventure ou son idée ou son souvenir en tête ...
Bien sûr , on trouve toujours autre chose ou cet autre chose vous guette depuis un certain temps et vous attend de château d'eau en château d'eau .
L'épicier ne sait pas qui est cette femme écrivain ...elle ne vient pas faire les courses ...puis , il se rappelle ...le château d'eau , c'est à gauche , puis à gauche .
Un chat qui guette le même canard au fil des saisons sur la mare qui borde la maison de Marguerite , au risque de tomber au milieu des nénuphars et un crapaud qui se sauve de peur d'être transformé en nigaud , ça n'a aucun prix , ça ne se vend pas sur le marché Henri Barbusse ...

Le chèvrefeuille est blanc et parfumé , juste au bord des dentelles et du silence
Pas le silence de la route derrière la haie, celui de l'oubli .
Les livres suffisent .
Les écrivains ne meurent presque jamais .
Amélie Poulain est une fille plus sage que je ne l'aurais cru .
Elle est un peu comme Paul ,géographiquement .
Mais en quittant Neauphle , j'ai pensé que ce serait mieux de tourner dans une laverie automatique.
Dans les cafés , on peut noyer son chagrin si on en a un .
Dans les laveries , on peut laver son âme si on en a une .
Je pensais à ça à cause de Pâques ou à faire tourner le tambour à l'envers , à force d'obstination ?

23/03/2008

la lumière d'Henri Barbusse

et ce matin , sur le marché Henri Barbusse , pour ceux qui n'avaient pas suivi la transhumance pascale , plus de candidats aux jungleries municipales , plus de militants multicolores , juste des étalages pour consommateurs dominicaux de mandarines , poissons , bibelots , Converses ou sacs de voyages  et les files d'attente aux boulangeries de ceux qui avaient raté le passage du lapin de Pâques .

Et Henri Barbusse ?  

Né à Asnières , admirateur de la REVOLUTION RUSSE  (Le Couteau entre les dents, 1921; Voici ce qu'on a fait de la Géorgie, 1929), il adhéra au PARTI COMMUNISTE FRANCAIS en 1923 ; il anima le mouvement et la revue Clarté et chercha à définir une « LITTERATURE PROLETARIENNE ». Il fut l'un des instigateurs du mouvement pacifiste AMSTERDAM-PLAYEL , dont il devient le président avec ROMAIN ROLLAND et auquel adhéra notamment ALBERT CAMUS , dès la prise du pouvoir d'Hitler en Allemagne. Il fit plusieurs voyages en URSS et écrivit une biographie de Staline (1935).  Mort en RUSSIE ...

Mais il n'a sans doute jamais emprunté cette rue , anciennement ST VINCENT DE PAUL ...Suffit-il d'arpenter une rue , année après année , pour être saisi par la grâce de son nom ?

Ce matin , une nouvelle pancarte municipale , relative au projet contre lequel nous défendons " CHEZ THEO " occultait tout simplement la fenêtre de la cuisine de Paul Houée ...Ce n'est pas parce qu'on tient un bar qu'on n'est pas cuisinier et puis , ce n'est pas très " développement durable " d'obliger les citoyens à vivre , toutes lumières allumées ?

Signer la pétition et porter les badges " Sauvez THEO " est assez tendance ce printemps 2008 à LEVALLOIS-PERRET et d'utilité publique !

Pâques ...Nothing to pray

There's nothing to pray
There's nothing to see

Today is such a rainy day
There's nothing to pray
I can't help I drown in his shrouds
I'm like a clown in the clouds

I wake up in the morning rain
There's nothing to pray
I wake up in the morning rain
I give a glance to my castle in Spain

Today is such a rainy day
Today there's nothing to pray

There's nothing to know
There's nothing to see
There's nothing in
I missed again

JULIEN ESCOFFIER  

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu