Avertir le modérateur

02/01/2009

Mais tout ça , c'est à cause d'ALBATOR

........................................................

Mais tout ça , c'est à cause d'Albator !

Les héros de Leiji Matsumoto sont des personnages romantiques, solitaires, prêts à mourir d'une mort sublime et dérisoire pour un idéal. Albator ( Capitain Harlock en Japonais ) en est la figure emblématique
Biographie Leiji Matsumoto
Leiji Matsumoto, de son vrai nom Akira Matsumoto, est né le 25 janvier 1938 à Kurume, sur l'île de Kyushu, à quelques kilomètres au sud de Fukuoka. Il y passera toute son enfance.

Il commence ses premiers dessins dès 8 ans, inspiré par les dessins animés de Walt Disney (Blanche-Neige) mais aussi du style d'Osamu Tesuka et signe ses débuts professionnels en 1954, grâce à la publication de son premier manga à succès Mitsubachi no Bôken (les aventures d'une abeille) dans le magazine Manga Shonen, il n'a lors que 16 ans. Dès lors, le même magazine publie régulièrement plusieurs de ses histoires qu'il signe toujours de son vrai nom.

En 1957, il s'installe à Tokyo où pendant six ans, il va publier de nombreuses histoires destinées à des magazines de filles. C'est d'ailleurs à cette époque qu'il épouse Miyako Maki auteur de Shôjo manga. En 1965, il décide de publier ses œuvres sous un autre nom, ce sera Leiji (Reiji en japonais, ce qui veut dire "guerrier zéro").

En avril 1968, il commence sa première bande dessinée de science fiction, Sexaroïd, qui malgré un graphisme très particulier (jeunes héroïnes belles et longilignes avec des nains hideux et mal formés) connaît rapidement un grand succès (elle est d'ailleurs régulièrement rééditée). Le début de sa célébrité est marqué en 1973 par la publication de Otoko oidon.

Le rêve d'entrer dans le monde de l'animation se concrétise en 1974 quand on vient lui demander de participer à la série Space Battleship Yamato, adaptée au cours de l'année 1975 en manga et qui connaîtra un immense succès au Japon.

Captain Harlock est assurément le plus vieux personnage de Leiji Matsumoto. Point commun de nombreuses histoires, il n'avait pas pour autant de rôle défini. En 1976, le mangaka décide de franchir le pas et rédige le scénario pour une série de dessins animés entièrement dédiée à un Harlock pirate de l'espace. Passionné de marine et d'aviation, Matsumoto mise tout sur la fascination qu'exercera un nouveau vaisseau spatial, un galion qui sillonnera l'espace : l'Arcadia.

Le projet de Captain Harlock, dans un premier temps refusé par la Toei Animation, donne lieu à une adaptation en bande dessinée en janvier 1977 suivi quelques jours plus tard par la publication de Galaxy Express 999, autre titre initialement conçu pour être une série animée mais qui a été refusé par les maisons de production. Sauf qu'avec l'inattendu succès du film de Yamato, sorti dans les salles en août 1977 et devenu en très peu de temps un véritable phénomène de société, le nom de Leiji Matsumoto commence à être pris en considération dans les plus hautes sphères de la Toei Animation, lui ouvrant ainsi les portes à la réalisation des séries animées de Captain Harlock (mars 1978) et galaxy Express 999 (septembre de la même année).

Uchû Kaizoku Captain Harlock signe le début du boom des animés de Leiji Matsumoto. La longue série Galaxy Express 999 (114 épisodes) sera suivie de deux films en 1979 et 1981. Harlock ne redevient un personnage principal qu'avec la sortie du long métrage Waga Seishun No Arcadia, le 28 juillet 1982, qui relate les évènements liés à la construction de l'Arcadia. Les spectateurs découvrent comment Harlock, alors commandant du vaisseau Ombre de la Mort, va perdre son œil ainsi que l'unique amour de sa vie. Au film fait suite, trois mois plus tard, Mugenkido SSX, une série de 22 épisodes, réalisée avec un grand soin mais qui sera néanmoins un échec commercial car concurrencée par la série d'Urusei Yatsura (Lamu) très populaire au Japon.

Dès lors, le mangaka du pirate de l'espace reste relativement absent du monde de l'animation et ce malgré la sortie de quelques productions telles que The Cockpit (1993). En 1998, seize ans après ses derniers grands succès animés, Leiji Matsumoto récupère ses droits sur l'ensemble de ses créations et peut de nouveau se donner pleinement à l'adaptation audiovisuelle et cinématographique de ses œuvres. L'engouement est d'autant plus grand que le style un peu kitch du mangaka est de nouveau à la mode.

Mars 1998 voit sortir un nouveau film de Galaxy Express 999, Eternal Fantasy, puis en juin c'est au tour de la femme pirate Emeraldas d'être l'héroïne d'une série de quatre OAV. En décembre de la même année sort DNA Sights 999.9, adaptation d'une autre de ses oeuvres, tandis que pour janvier 1999 est prévue la sortie de Harlock Saga, une série de six OAV avec le Captain Harlock pour personnage principal. Un nouveau long métrage de Galaxy Express 999 est attendu pour septembre 1999 mais il ne verra jamais le jour.

Aujourd'hui, Leiji Matsumoto fait de nouveau pleinement parti du monde de l'animation japonaise, et son succès ne démérite pas. Parmi ces derniers grands succès animés, on peut citer Cosmo Warrior zero, Space Pirate Captain Herlock - The Endless Odyssey - Outside Legend, Galaxy Railways…

Le point commun entre ces séries ? Des vaisseaux spatiaux issus d'une forte passion pour la marine et l'aviation, des jeunes garçons avides d'espoir et d'aventures, de belles héroïnes blondes et longilignes et une passion pour le chiffre neuf. La même recette qui a fait le succès de ses œuvres et qui continue à ce jour de faire ses preuves.....

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu