Avertir le modérateur

19/03/2008

conseils généraux ...à suivre

Conseil général:

Le psychodrame évité de justesse

LES ATTAQUES en règle des époux Balkany contre Patrick Devedjian, patron sortant du conseil général, ont laissé place à une brusque quiétude. Hier soir, seule sa candidature à la présidence des Hauts-de-Seine a été déposée au sein du groupe de la majorité. Aujourd'hui, ses membres se réunissent pour voter à bulletin secret et s'expliquer.

Après avoir essuyé un feu nourri de critiques entre les deux tours, Patrick Devedjian devrait être réélu demain* sans opposition à la tête du département.

Retour sur une semaine agitée où les manipulations opérées en coulisse et les déclarations à l'emporte-pièce ont fait penser à une tentative de putsch au conseil général. ....................

.............De là à s'imaginer que l'opposition elle-même ait rêvé un temps de voir Isabelle Balkany candidate... Il n'y a qu'un pas que la gauche refuse de franchir. « On ne veut pas choisir entre la droite libérale de Devedjian et la droite populiste de Balkany, réplique le conseiller général PC, Patrice Leclerc. On devrait présenter notre propre candidat. »

A droite, on n'oublie pas non plus la prochaine échéance électorale.
Les cantonales, qui se dérouleront dans deux ans, s'annoncent difficiles, notamment sur le canton de Levallois-Clichy , celui... qu'Isabelle Balkany a enlevé à la gauche en 2004.
Certains craignent que le changement de politique amorcé par Devedjian désoriente l'électorat populaire que la droite avait réussi à capter à l'époque de Pasqua puis de Sarkozy.

Christine Henry et Claire Guédon

mercredi 19 mars 2008 | Le Parisien

Parce que tout le monde ne lit pas la presse locale )

 1/ Qui est concerné par les élections cantonales ?
 
Elles servent à élire les conseillers généraux qui administrent les départements. Les conseillers généraux sont renouvelables par moitié tous les six ans. Les quelque 2.000 cantons où l'on a voté les 9 et 16 mars sont ceux où le précédent scrutin avait eu lieu en 2001. Prévu initialement en 2007, le scrutin a été repoussé d'un an en raison des élections présidentielle et législatives. Dans l'autre moitié des cantons français, où on avait voté en 2004, les prochaines cantonales auront lieu en 2010.
Il n'y a pas d'élection cantonale à Paris où le conseil municipal exerce les prérogatives du Conseil général.

( Deux ans , c'est bien ...)
 


 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu