Avertir le modérateur

06/11/2013

Les Roches Noires

Ce qu'il y a de bien avec les blogs c'est qu'on les crée un jour avec jubilation comme si on découvrait un nouveau monde. On s'y perd ,sans doute, aussi mais plus tard . On peut les perdre et ça , c'est comme se retrouver en exil pour un mot de passe égaré ,sans ce trésor fabuleux qu'étaient ces images et ces mots qu'on avait déroulés au fil des mois.

Le blog du CERCLE THEO nous avait échappé à la fin de l'été et à le relire, on s'apercevra sans doute , qu'on y aurait perdu un peu de notre mémoire collective si les clés ne nous en avait pas été rendues , aujourd'hui ...

Alors , voilà, reprenons notre conversation :

2014 sera l'année Marguerite Duras .

Ca tombe bien parce qu'on aime Duras, Les Roches Noires, Neauphle et la petite musique hantée de son écriture , ses rides en noir et blanc et s'imaginer qu'on aurait aimé l'avoir pour mère et pourquoi pas ?!

 

DURAS,TROUVILLE,LES ROCHES NOIRES

 

13/11/2008

Café ...vergnagno...ticket ...

la clairière...sucre...en morceaux...heure...1515...voisin de table...Paulo...serveuse...asiatique...radio...consommation d'électricité

la vie des hommes, le bruit des hommes .

Duras , en coin de tête parce que je n'ai pas acheté le petit livre illustré d'aquarelles à la manière des récits de voyages, illustrant ses parcours .

Café...rude...client...chauve...salle...presque vide...carrelage...Noir et brique...ronronnement...familier d'un lave-vaisselle...derrière ...rideau de dentelle.

Si on me proposait , là, de ne plus qu'écrire et peindre , comme H.P avec son contrat chez Grasset , je n'hésiterais pas . Les boites dans lesquelles on veut casser les petits des hommes ne me conviennent pas .

Kipling en coin de mémoire à cause de l'histoire du chat qui s'en va tout seul .

c'est un moment qui ressemble à ceux de bien avant où j'écrivais dans ces parenthèses d'attente .

Je savais comment faire pour occuper les heures ;pourtant on ne m'avait jamais oubliée sur un banc d'école après l'heure de la soortie mais je savais qu'écrire viendrait de là, de cette sensation d'abandon et que ce serait la seule façon de ne pas s'y noyer .

Les bancs sont faits pour ça aussi, parfois avec de l'espace à coté pour un dieu imaginaire ou un humain qui bavarde à la recherche de l'essentiel ou de sa mémoire .

Les objets sur lesquels le regard traine ,donnent parfois l'impression de n'être que des souvenirs :un torchon, une huche à pain, l'ardoise avec le prix du petit-déjeuner , une ardoise qui pourrait se casser ...

La serveuse a un tablier blanc et d'énormes chaussures blanches et le sourire ...un sourire " on fait la pause ? "

Bien sûr, je m'inquiète , je ne veux pas qu'on me mette dehors .

Elle a posé ses balais et un seau rouge , un gant rose et un gant bleu en caoutchouc .

Ils sont trois à ne pas se décider à se " pauser " :la serveuse, le cuisinier et Paulo qui est vieux .

Ils parlent de la sauce du lendemain, pour les brochettes et j'écris ces choses insignifiantes , en souriant .

c'est venu comme ça , à leur sourire , peu à peu, soudain le plaisir d'écrire , cette sensation de mots et d'encre, puis de la forme des lettres ,des pointes et des traits ,des suites maladroites et de celles qui sont réussies quelles que soient les phrases qui viennent .

" qui c'est qui m'a vidé ma bassine ? " dit le troisième en heurtant les tasses .

" allez , au revoir !"

" au revoir , monsieur "

Moi, je campe .

Les écrivains doivent être le cauchemar des garçons de café ...Il faudra que je leur demande ...

27/07/2008

La pluie d'été

Rentrer en pensant à DURAS et aux orages d'été qui donnent envie de se déchausser et de courir jusqu'au milieu des champs .

C'était l'anniversaire de Richard .

Richard est un habitué de chez THEO de bien avant la banderole et la pétition .
C'est une des premières personnes que j'y ai croisées comme Roberto .

Discuté aussi avec quelqu'un qui avait renoncé
" ça vous fait du bien d'aider les autres ? Vous pensez que ça leur fait plus de bien ou c'est à vous ? "
Essayé d'expliquer que ça venait d'ailleurs ,de cet entêtement à demander l'impossible encore, toujours .
Sinon pourquoi s'engager,imaginer,éduquer ,aller vers les autres,vivre ?

Et aussi avec quelqu'un d'autre qui regardait les murs comme on imagine le début d'un film .
A ce moment-là ,on venait de dépasser minuit et la pluie s'était mise à tomber , doucement .  

2091785797.JPG 1022742178.JPG2028595367.JPG1899851689.JPG138502172.JPG1166655767.2.JPG1993426811.2.JPG1184959674.2.JPG107892005.JPG

 

 

 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu