Avertir le modérateur

04/01/2009

What it's like ...EVERLAST

Si l'on imaginait devoir à un ex-rappeur dur à cuir reconverti dans le hip-hop semi-acoustique une des bonnes surprises de cette rentrée en demi-teinte... Everlast, on l'a connu en protégé d'Ice T, gros bras tatoué au sein du groupe irlando-américain House of Pain, auteur de l'hymne effréné Jump around. Son premier album en solo, sur lequel il se réinventait en bluesman à la fois roots et ­urbain, avait agréablement surpris. Puis il l'avait plus ou moins reproduit deux fois avant de disparaître, atteint par des problèmes de santé.

Une opération à coeur ouvert plus tard et le revoilà, sa voix, plus grave et profonde que jamais, posée sur des rythmiques modernes étonnamment bien mariées à ses chansons au parfum de country musclée, à ses récits sombres, presque d'outre-tombe­, de survivant abîmé. Sans complexe­, il s'attaque à une relecture puissamment lancinante du Folsom Prison Blues de ­Johnny Cash, et pas un instant on ne songe­ à crier à l'imposture, à la facilité. On est pris aux tripes comme on le fut par l'original. Le plus fort dans tout ça ? Que le reste de l'album, composés de titres originaux, ne pâlit pas en comparaison. Un disque brut et simple, intense et habité.

Hugo Cassavetti

Telerama n° 3062 - 20 septembre 2008
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu