Avertir le modérateur

19/06/2009

La coccinelle qui se prenait pour une abeille

Dans les jardins de la mairie il y a un insecte orange à pois noirs qui sait lire l'heure .
Les coccinelles , c'est un peu comme les marguerites , qu'on effeuille depuis l'enfance .
On les laisse se poser sur le dos de la main , on fait un voeu qu'on ne confiera à personne , puis on attend que l'insecte aux pouvoirs célestes s'envole avec sa responsabilité .
L'insecte municipal n'était pas de bonne humeur , hier midi , trop de travail , sans doute , trop de verts à dévorer sur le territoire des châtelains ..
Du coup , se prenant pour une des tueuses du blason , constatant que le temps devenait trop court  , elle me piqua à plusieurs reprises au poignet .
Impossible de savoir si elle travaille en équipe ...
Mais non, je ne parle pas du Maire ou de la première adjointe ni du résultat des élections ! emmaus 002.jpg

Quoi d'autre ?
On a eu peur pour la Poste :ele était vide , pas de file d'attente et devant la façade , un engin de chantier . emmaus 004.jpg




















On se méfie depuis le coup de la Banque de France !

 

Dédé était songeur , assis sur un banc , à l'écart de ses compagnons d'infortune .
Son amie risque de se faire expulser prochaînement de l'hôtel social où elle partage sa chambre avec des souris .
Le truc , c'est que les bestioles rongeuses ne partagent pas le loyer ...
Dédé et Danièle font partie de ces humains qui n'existent pas à Levallois-Perret ...ou qui l'ont bien choisi ?


1335072672.jpg

29/05/2009

Qu'est-ce que tu portes ?

la pluie des hommes ...Cette sensation indéfinissable de fin d'après-midi , sous les feuillages et d'eaux mêlées , les invisibles ruissellements des vies qui s'écoulent au bord des trottoirs et que la rumeur des villes étouffe. Il faut crier pour dire " j'existe encore " ou se pencher à l'oreille de ceux qui vous aiment . Je porte vos maux contre l'oubli .

Plus tard , pas très loin de l'Ile des Pingouins ...envers et contre tout , l'après THEO .
Un lieu devient un lieu lorsqu'aucun autre ne lui ressemble .
Malgré les visages et les mains qui tournent les pages , quand on a compté que presque aucun de ceux qui s'asseyaient sur les tabourets du bar ou la banquette rouge , ne manque , le décor flotte derrière les yeux qui se posent inquiets de leur tristesse ,sur ses anciens propriétaires .
Ce ne sera jamais plus pareil . Et ce jamais fait l'histoire avec plus ou moins de barreaux à scier pour guetter les passages de nuages .

Je l’appelai, je me penchai pour l’aider à gravir l’échelle qui pliait sous l’averse. Il était trop tard. Maintenant, accablé, désespéré, lamentable, ayant perdu sa calotte de velours et ses lunettes d’or, il opposait en vain ses bras courts au flot qui lui montait jusqu’aux aisselles. Soudain une trombe effroyable de fiches s’éleva, l’enveloppant d’un tourbillon gigantesque. Je vis durant l’espace d’une seconde dans le gouffre le crâne poli du savant et ses petites mains grasses, puis l’abîme se referma, et le déluge se répandit sur le silence et l’immobilité. Menacé moi-même d’être englouti avec mon échelle, je m’enfuis à travers le plus haut carreau de la croisée.

Anatole France ( l'Ile des Pingouins )

27/05/2009

et demain, nous nous retrouverons ...

Affiche+Soirée+du+28+mai+2009.jpg

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu