Avertir le modérateur

20/10/2008

LEE MILLER , lundi matin .

" Lee Miller aurait dû être mannequin. Elle est devenue l’une des plus remarquables photographes américaines de ce siècle laissant un travail admirable dans les deux voies distinctes que sont le reportage et le studio. Femme libre, cette égérie du surréalisme, a vécu mille vies. Tour à tour mannequin vedette de Vogue, assistante et photographe, cette beauté qui finit par passer de l'autre côté de l'objectif débuta comme assistante de Man Ray. Elle fut également sa maîtresse avant de voler de ses propres ailes comme photographe portraitiste et de mode très appréciée. Certains racontent même qu’elle découvrit, par hasard, le procédé de solarisation, popularisé par Man Ray. Même si d’autres en attribuent la paternité à ce dernier… Même si Lee Miller a évolué dans les milieux artistiques et mondains, elle a aussi connu l’horreur car elle fut l’une des rares femmes correspondantes de guerre de l'armée américaine à couvrir la guerre en Europe. Femme de caractère, Lee Miller ne se remettra jamais de l’horreur des camps de Buchenwald et de Dachau, dont elle a couvert la libération. « J’ai traversé l’Allemagne, dit-elle, en proie à la haine et au dégoût. Pendant des mois, mon regard est resté imperturbable, ma bouche fermée de sorte que je parvenais à peine à esquisser un sourire. »Elle logera avec les troupes dans la maison de Hitler à Munich. La veille de la reddition de l'Allemagne, elle photographiera à Berchtesgaden, la maison "Wachenfeld" de Hitler en flammes. Puis, suivant toujours les troupes alliées jusqu'au plus profond de l'Europe de l'Est, elle photographiera à Vienne des scènes d'enfants agonisant, elle mettra en boîte en Hongrie la rustre vie de l'après-guerre et l' exécution du premier ministre pro-nazi Lazlo Bardossy. Épuisée par tant d’horreurs, elle brossera encore le portrait de ses amis qui comptent parmi les artistes les plus importants du siècle. Alors que sa carrière de photographe touche à sa fin, le mythe "Lee Miller" ne fait que commencer. Elisabeth Miller s'éteint en 1977 d'un cancer à Farley Farm dans le Sussex où elle s'était retirée avec son mari Roland Penrose. Elle laisse derrière elle un travail photographique remarquable et l'image d'une femme audacieuse et courageuse, révélés à l’histoire par son fils Antony Penrose qui lui consacrera plusieurs biographies"

"L'Art de Lee Miller"
du 21 octobre 2008 au 04 janvier 2009
au Jeu de Paume - 1, place de la Concorde - 75008 Paris
miller_20071113114206.jpg
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu