Avertir le modérateur

26/08/2010

FISTFUL OF MERCY

 :

Fistful of Mercy from Fistful of Mercy on Vimeo.

cadeau de rentrée ...Joseph ARTHUR ,BEN HARPER et DHANI HARRISON ( le fils de Georges )
Album vers le 5 octobre ...et tournée ?

Au Village , Levall'Art 2010 ... sans rapport direct avec Joseph Arthur même si ce dernier peint sur scène .
Vernissage le jeudi 9 septembre à partir de 19 h à l'Escale , 25 rue de la Gare à Levallois-Perret ,avec certains d'entre nous : Benoit de Senneville et Danièle Zelic .


Agenda d'automne comme ça nous chante :

Eglise St Joseph des Carmes , 5 septembre 2010 à 15 h , récital de piano de MI-YOUNG LEE au profit des conférences St Vincent de Paul ( 70 rue de Vaugirard Paris 75006 )

image_62289558.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Musée d'art moderne de la Ville de Paris : BASQUIAT rétrospective de l'artiste américain, du 15 octobre 2010 au 30 janvier 2011.

La Ville dessinée : Architecture et Bande Dessinée
Palais de Chaillot
1 place du Trocadéro
75016 Paris
1388419239.jpg

 

 

26/06/2010

LA CHRONIQUE MUSICALE DE LUCAS

Cheers : Les français sont capables de rivaliser avec la brit pop des années 90 :

Comment dire que le rock français est mort en écoutant des groupes comme ces jeunes versaillais ? Rappelez-vous Jim Morrison s’écriant dans les studios Rothschild que le rock était mort ! Pourtant, 40 ans plus tard, des groupes donnent encore au rock une tournure qu’il n’avait encore jamais pris.

Deux frères, Paul et Hugo, , décident ,un jour ,de mettre leur talent musical au service d’une même cause : Cheers. Ils instaurent alors une pop céleste, parlant à tout le monde. Plus besoin de grosse pédale de disto, une pédale de reverb’ suivie d’une voix magnifique rivalisant celle des plus grands suffit. Formation basique, à première vue les versaillais n’ont rien d’exceptionnel. Mais en écoutant avec attention les titres qui le nécessite, on s'aperçoit qu'il ne s'agit pas seulement d'un rock habituel suivant la trace des groupes de la nouvelle scène française. Il s’agit réellement d’une pop entraînante faisant réagir l’ouïe de chacun.

Ils commencent très vite à donner des concerts, d’abord avec le festival Emergenza, où ils arrivent sans réelle difficulté à la finale à l’Elysée-Montmartre, grâce à un public de plus en plus vaste voyant le potentiel de ce groupe naissant. Mais le plus surprenant reste leur qualification à la finale de Rock the Gibus pourtant présidé par un jury difficile (entre autre Claude Sitruk, découvreur des BB Brunes) Ils enflamment le Gibus avec des titres comme : « Mr Chocolate Man » mais perdent malheureusement. Comment ne pas voir que ce groupe, qui n’était alors formé que seulement depuis quelques mois, avait déjà pris ses marques dans les salles parisiennes ?

On sent l’atmosphère british : ils n’ont d’ailleurs pas peur de montrer leur attirance pour la couronne avec des titres tels que « London », citant clairement Abbey Road, studio londonien réputé pour ses stars. Mais ce n’est pas tout, en écoutant Cheers, on reconnaît des sons des Last Shaddow Puppets, des débuts de Blur mais surtout d'Oasis et le magnifique « Definitely Maybe ». Comment passer à côté d’une telle ressemblance: deux groupes dirigés par deux frères, un chanteur à la voix singulière mais époustouflante. En effet, Oasis constitue l’une des références majeures de Cheers. On le sent mais, contrairement à certains groupes, Paul et Hugo (accompagnés de Gaspard à la batterie et Eliot à la basse) ne font pas une copie-conforme des jeunes de Manchester. Ils transmettent un son à eux : en écoutant un riff de Paul ou Hugo on sent immédiatement que Cheers nous a envahis. La musique n’est pas leur seul atout, les textes sont également très bien écrits.

Cette année, ils réessayent de séduire le jury de Rock the Gibus avec des titres marquants et notamment le magnifique : « The Waltz of the Black Boots », mettant sur le devant de la scène les atouts de chacun : solo au caractère angélique d'Hugo et une partie chant incroyable.

Cheers, des virtuoses prometteurs qui méritent d’être écoutés.


 http://www.youtube.com/watch?v=RPJ2kmriqQE

16/04/2010

SOPHIE HUNGER

Émilie Jeanne-Sophie Welti Hunger dite Sophie Hunger ,née le 31 mars 1983 ,compose elle-même la plupart de ses chansons, en anglais, en dialecte suisse-alémanique et en allemand. Elle joue également de la guitare et du piano ....

Une découverte douce du soir en parcourant la sélection Printemps 2010 des Inrocks ....

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu